Yokohama's Nightmares
Comment? Tu n'es toujours pas inscrit?!
Et bien alors?! Qu'est ce que tu attends?!
Rejoins nous! Vite vite vite!



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous recherchons des joueurs pour: Jin'sei no Bushi et Others!!
Event pour Halloween: En cours (Durée d'une semaine sur tout le forum)

Partagez | 
 

 Ciel noir & Nuages gris ;; Adam

Aller en bas 
AuteurMessage
Saotome Jun

avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 26
Localisation : Right beside you! Nande?!

Identity
Doppleganger:: A vos souhaits! éwè Si vous me parlez pas en Japonais, je vais pas vous comprendre moi!
Classe:: 2-B
Liens:

MessageSujet: Ciel noir & Nuages gris ;; Adam   Jeu 15 Oct - 21:31

    Si vous vous demandez ce qu’est cette masse informe et inerte recouverte de vêtements, aiguilles à tricoter et autres, il s’agit bel et bien de Jun. Enfermé dans sa chambre depuis qu’il était rentré de cours la veille, il n’avait pas daigné en sortir, n’avait pas mangé, à peine adressé la parole à sa sœur et il s’était barricader dans son élément favoris : la couture. Enfin, ça, c’était avant qu’il en s’endorme sur la table basse qui lui servait de table de travail. Les jambes repliées sous lui, la tête toujours vêtue d’une de ses casquette fétiche, il était tomber comme une masse peu après minuit et n’avait toujours pas changer de position. Un peu plus et on pourrait même observer la bave couler entre ses lèvres mais ceci est une autre histoire…
    Pour le moment, son téléphone commençait à faire des siennes et la sonnerie lui vrillait littéralement les tympans. Grognant dans son sommeil, il entreprit de partie à la recherche de l’appareil qui venait de tuer dans l’œuf les dernières images de son rêve et c’est à tâtons, les yeux toujours fermé que sa main parcourut l’étendue de la table en faisant tomber pots de crayons et feuilles de papier avant de trouver l’objet de son désir. Instinctivement il décrocha en amena le téléphone à son oreille.

      « Moshi Moshi … Moshi Moshi ? »


    Sa main retomba comme une masse sur le sol et le portable ne cessait de sonner. Soupirant, il daigna enfin approche l’objet de son nez pour voir ce qui déconnait avec lui et quand il ne fut plus qu’a quelques centimètres de son visage et que ses yeux prirent la peine de s’ouvrir, il soupira. L’animation du réveil qui trônait sur la page d’accueil de son téléphone ne laissait aucun doute. Il allait devoir se lever pour aller en cours !

      « Pfff…Flemme… »


    Le portable valsa au fond de la pièce, continuant sa petite musique stridente qui finirait par exaspérer son propriétaire dans moins de dix secondes. C’était souvent comme ça quand il s’endormait ailleurs que dans son lit. D’ailleurs, même quand il se couchait dans ce dernier, il n’était pas rare que le portable valse à l’autre bout de la pièce si bien qu’il était tout rafistoler et tout cabosser. Jun grogna, essayant vainement de retrouver le sommeil entre deux sonneries stridentes mais c’était sans compter sur la position qu’il avait depuis la veille. Sous lui, ses jambes semblait comme morte, il ne sentait plus rien sinon les jointures de ses genoux qui lui faisaient un mal de chien…Merde ! Il allait devoir se lever ! Au moins pour laisser le temps a son sang de regagner ses extrémités.

    Après un long débat avec lui-même et surtout une longue bataille avec ses jambes récalcitrantes qui ne l’écoutait plus, il était enfin debout. Ou plutôt, il se tenait à ce qu’il pouvait pour ne pas s’écrouler a tout bout de champs ! Mais quelle idée avait-il eu là ? On n’a pas idée de s’endormir dans une telle position, surtout quand on l’a déjà expérimentée et qu’on sait d’avance qu’elle va vous pourrir la vie et vous faire souffrir le lendemain ! Mais que voulez-vous, Jun ne commandait pas ses assoupissements inopinés et il n’était pas rare de le retrouver dans des positions ou des endroits tout ce qu’il y a de plus désagréable. Ce fut donc avec peine qu’il entama cette journée et si il avait su, il se serait sûrement abstenu de tels efforts pour aller en cours ! Et de un, parce qu’après s’être étalé plusieurs fois, il avait fini par se prendre le rebord du lavabo de la salle de bain sur le coin de la tête et qu’il avait maintenant un merveilleux œuf violacer sous l’œil. Et de deux, car il n’avait pas eu assez de temps sous la douche car plus d’eau chaude. Et de trois, parce qu’à peine sortit de la salle de bain – Une bonne heure après tout de même – il se mit à pleuvoir des cordes.
    Tout ces éléments réunis, en plus du fait qu’il avait les jambes comme du papier mâché, avait fini par le mettre de très mauvaise humeur et quand Jun est de mauvaise humeur, il est encore moins commode que d’habitude.

    C’est donc avec une foule de pensées noires qu’il quitta l’appartement sans même attendre sa sœur. D’ailleurs, vu le temps qu’il avait mit, elle était sûrement déjà partie alors à quoi bon prendre le temps de vérifier hein ?
    Haut en couleur comme toujours, ses vêtements juraient horriblement avec la mine sombre qu’il affichait quand il quittait le hall de l’immeuble. Jun était d’une humeur de chien et personne ne pourrait le faire changer aujourd’hui ou si peu. Quand il était dans ce genre d’état d’esprit, ses yeux donnaient l’impression qu’il voulait tuer tout le monde et honnêtement, si un regard avait pu tuer quelqu’un, les passants qu’il croisait, trempés par la pluie, seraient sans doute tous morts. Ca, c’était du Jun tout craché ! Il fallait toujours qu’il étale au monde un mine sombre et ce quelque soit son état d’esprit. Faut dire que même lorsqu’une once de bonheur pointait le bout de son nez, il ne quittait pas cette tête de trois pieds de long qui en faisait frémir plus loin. Ajoutez à cela la dégaine qu’il avait alors qu’il était tout ruisselant de pluie et vous comprendrez pourquoi personne ne vint à sa table lorsqu’il entra dans un bar pour commander un café allongé. Même les personnes qui servaient n’avait pas vraiment envie de se frotter à lui ! En même temps, il faut avouer que vu le temps qu’il passait dans ce quartier, ça faisait belle lurette que les commerçants le connaissaient et qu’il savait qu’il était plus judicieux de se méfier de lui quand l’aura qu’il dégageait semblait bouillir tout autour de lui. D’ailleurs, si il avait été, dans le cas présent, un personnage d’animé, il aurait très certainement eu la chance d’avoir des nuages de fumé au dessus de la tête.

    L’allongé mit donc un temps fou à arriver sur sa table et il l’avala presque d’une traite avant d’en commander un autre. Jun avait définitivement retiré de son esprit l’idée même de mettre un pied en cours ce matin. Il n’avait pas envie et avec un peu de travail personnel, il rattraperait aisément le retard qu’il venait de prendre. C’est tout de même pas compliqué de récupérer les cours auprès d’un camarade de classe et il était assez intelligent pour trouver une autre solution en cas de difficulté. En fait, il faut avouer que même si il ne prenait pas la peine de les rattraper, il s’en sortirait admirablement ! Ben oui, contrairement à ce qu’on pourrait penser d’une personne qui rêvasse et dors plus souvent qu’il n’écoute en cours, il était loin d’être stupide et si il n’était pas en A, c’est uniquement car il n’en avait pas envie et qu’il avait fait exprès d’avoir des notes moyennes à tout ses examens…C’est une logique un peu étrange mais dans un monde comme le sien, une moyenne ne veut rien dire alors à quoi bon se forcer et aller suivre des cours avec les petits génies hein ?

    Ce serait donc ici, dans ce café de quartier qu’il passerait la plus grande partie de sa matinée, juste le temps qu’il admire la pluie rouler sur la grande baie vitrée et qu’il se mette a broyer encore plus de noir. Car oui, si la pluie à un effet plutôt apaisant chez certaines personnes, ce n’est pas le cas chez lui et si la dépression n’est pas à l’ordre du jour, il est inutile de préciser que voir le ciel chargé de nuage tous plus menaçant les uns que les autres n’est pas pour lui faire plaisir. Le seul inconvénient cependant, c’est l’ennui que peut déclencher une telle attente et ce n’est pas la tasse de café qui se remplie à intervalle régulier qui aide beaucoup. Honnêtement, il n’aurait su dire si ça faisait 20 minutes ou deux heures qu’il était là, n’ayant pas pris son portable pour cause de disfonctionnement et n’ayant pas envie d’adresse la parole à qui que ce soit, il se contentai de rester dans un position statique, le visage tourné vers l’extérieur et la tête posé dans une main. En fait, la seule chose qui pouvait lui indiquer que le temps passait, c’était les allées et venues des clients dans le bistro. Des allées et venues qui se faisaient de plus en plus régulière à mesure que le temps passait et même si il n’avait aucun intérêt à écouter ce genre de chose, il devait bien admettre que maintenant, le bar était presque remplie…Oui, presque, parce que de son côté il restait tout de même quelques places, étrangement vides…Allez savoir pourquoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ciel noir & Nuages gris ;; Adam
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cadran fond bleu ou fond noir ?
» [Fauteuil] Orchid by Christian FLINDT
» Besoin d'aide pour ma salle de bains
» Besoins d'aide SVP
» Conseils pour MES salons :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokohama's Nightmares :: Yokohama :: Restauration :: Cafés-
Sauter vers: