Yokohama's Nightmares
Comment? Tu n'es toujours pas inscrit?!
Et bien alors?! Qu'est ce que tu attends?!
Rejoins nous! Vite vite vite!



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous recherchons des joueurs pour: Jin'sei no Bushi et Others!!
Event pour Halloween: En cours (Durée d'une semaine sur tout le forum)

Partagez | 
 

 Tous à la piscine...ou presque [Jun]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nagatani Aoi
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 04/10/2009

Identity
Doppleganger:: Riding Hood
Classe::
Liens:

MessageSujet: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   Sam 17 Oct - 21:44

    S’il existait bien un endroit où elle pouvait réellement avoir la paix, il s’agissait bien de la piscine. Comment vous ne saviez donc pas que le doppelganger de la très bonne nageuse que se trouvait être Aoi avait peur de l’eau ?! Il s’agissait certainement là d’une peur que la jeune femme avait vaincu depuis bien longtemps, mais ce n’était pas pour déplaire à la demoiselle.
    Contente de pouvoir se défouler un peu, elle sortie des vestiaires vêtue de son magnifiquement horrible maillot de bain scolaire, d’un bleu pétant qui avait la particularité de faire piquer les yeux de ceux qui regardait. Il y avait quelques autres filles qui s’entrainaient elles aussi, après tout, les championnats interscolaires allaient bientôt commencer, et toutes n’avaient qu’une envie : finir sur le podium et accéder à l’échelon supérieur. C’était une question d’honneur : que ce soit pour l’honneur de l’école ou que ce soit pour soi-même tout simplement !

    L’entraineur quant à lui n’était pas là, comme à son habitude. Il fallait croire que celui ci était encore en train de courir après l’infirmière comme il le faisait d’habitude. Mais bon, les élèves qui composaient le club de natation avaient depuis bien longtemps prit l’habitude de s’entrainer seuls, si bien que tout était basé sur l’entraide. Enfin, cela ne nuisait en rien aux résultats du lycée lors des rencontres, mais cela ne les aidaient pas tellement à faire de leur mieux…
    Quoi qu’il en soit Aoi, lunette placée sur le visage, ne mit pas longtemps pour plonger dans l’eau. Elle nageait depuis déjà quelques années, et se mouvait dans l’eau avec une facilité assez déconcertante. Et elle nagea, nagea encore, sans se rendre compte que la piscine c’était au final dépeuplé, les gens étaient rentrés chez eux. Et cela semblait normal après tout, qui ne voudrait pas rentrer chez soi après une longue journée de cours ?! Qui ?! A part Aoi, certainement personne, mais tout semblait être de la faute de Ridding Hood, de l’infernale Ridding Hood, qui lui pourrissait la vie.

    A force de longueurs, elle sentit tous les muscles de son corps se fatiguer, et elle cessa de nager une fois sa longueur terminée. Elle était essoufflée, et à présent vraiment fatiguée, ce fut d’ailleurs avec une lenteur impressionnante qu’elle se dirigea vers l’échelle de la piscine. Ce n’était pas tellement qu’elle avait envie de rentrer chez soi, mais après tout elle n’avait pas tellement le choix, surtout que le gardien de l’école n’allait pas tarder à passer pour fermer les locaux jusqu’au lendemain. Toujours lentement, elle marcha vers le banc ou elle avait un peu plus tôt posée sa serviette. Il faisait un peu froid, et une vague de frissons, désagréables, passa le long de sa peau. Absolument désagréable… Mieux valait ne pas s’attarder ici, et elle prit rapidement le pas vers les vestiaires décidées à prendre une bonne douche chaude avant de rentrer chez elle.

    Pourtant quelque chose la fit se stopper dans son élan. Que voulez-vous, on fond d’elle, elle était un peu curieuse, et Ridding Hood nous le montrait un peu plus souvent que sa propriétaire. Ainsi, la sonnerie de téléphone qui se fit entendre à travers la grande piece à présent vide… Quelqu’un avait oublié son portable ?!
    Il n’y avait à priori personne dans le coin, alors ça ne pouvait être que ça ! Enfin, c’est ce que pensa la demoiselle au premier abord, et ce fut donc avec une certaine innocence, qu’elle se dirigea vers les gradins. La sonnerie retentissait toujours avec un léger echo, et cela ne faisait que renforcer son avis sur la question : elle devait être seule dans le coin.
    Toujours trempées mais emmitouflée dans sa serviette, elle laissait sur le sol des empreintes de pas, et c’est en se fiant à ses oreilles qu’elle se dirigea vers une rangée des bancs. Marchant en examinant le sol, elle tomba rapidement sur le portable abandonne, qui ne l’était pas tant. Celui ci ne pouvait qu’appartenir à ce garçon pas vraiment inconnu qui restait là allongeait sur le banc. Celui qu’elle ne connaissait pas tant et que pourtant elle ne pouvait ignorer, restait là sur le banc endormi ! Non mais franchement…

    « Hey toi, lèves toi ! »

    Que pouvait elle lui dire d’autre après tout ?! Elle n’allait pas le laisser là dormir là, alors qu’il n’y avait plus personne… Oui, mais après tout ce n’était pas ses affaires, et elle sentait bien qu’au fond d’elle quelque chose n’allait pas très bien se passer. Pas de chance n’est ce pas, mais ça ne l’empêcha pas de lui secouer l’épaule du bout des doigts histoire de le réveiller plus rapidement pour que la suite de son programme (douche, habillage, rentrage) s’accélère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saotome Jun

avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 26
Localisation : Right beside you! Nande?!

Identity
Doppleganger:: A vos souhaits! éwè Si vous me parlez pas en Japonais, je vais pas vous comprendre moi!
Classe:: 2-B
Liens:

MessageSujet: Re: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   Lun 19 Oct - 10:42

    Avez-vous déjà eu le sentiment d’être vidé de toute votre énergie ? Que votre vie allait quitter votre corps si vous ne vous posiez pas rapidement dans un coin pour récupérer un petit peu ? Si ? Et bien Jun non ! Ou alors si peu…Il faut dire que le jeune homme a la fâcheuse tendance de pouvoir s’endormir partout et en n’importe quelle circonstance. Pas étonnant dans ce cas, qu’on le retrouve allongé sur un banc près de la piscine. Pas étonnant non plus qu’il n’entende rien depuis un bon moment, pas même la sonnerie stridente de son portable. Ben quoi ? Il l’entend parfaitement le matin pour aller en cours et encore, le portable manque à chaque fois de passer par la fenêtre mais quand il s’agit d’une sieste en plein milieu de sa journée, inutile qu’il sonne, Jun est conditionné pour ne pas l’entendre et se réveiller tout seul ! Enfin, ça, c’est quand son horloge biologique ne lui joue pas des tours, sinon vous pouvez être sur qu’il restera à dormir là jusqu’au lendemain !
    Hé oui…Tout le monde n’a pas la faculté de rester éveillé après une journée de cours et Jun encore moins. Et puis honnêtement, est-ce vraiment l’important ici ?
    C’est donc un Jun hors du temps que nous retrouvons emmitouflé dans son manteau avec pour seule preuve du fait qu’il soit vivant, la buée que sa respiration faisait sur ses lunettes. Oui…La buée ! Et alors ? Quand vous remontez manteau et écharpe jusqu'à votre nez, cela n’a rien d’étonnant non ?

    « Hey toi, lèves toi ! »


    Okaasan ! Pas maintenant, il est encore tôt ne ? C’est sûrement ce qu’il aurait grommeler quelques années plus tôt. Mais avouons le, ça fait bien longtemps que sa mère n’entre plus dans sa chambre pour lui dire de se réveiller et encore plus longtemps qu’elle le secoue par l’épaule. Faut dire qu’il est de très mauvaise augure de le réveiller que ce soit le matin, le soir, l’après-midi ou n’importe quand. Jun à toujours eu horreur qu’on le réveille ! Pas étonnant que son portable tienne avec du scotch ! Mais ça, vous vous en foutez ne ? Ce que vous voulez savoir, c’est sa technique pour incorporer un fait désagréable dans son rêve et ne pas bouger d’un poil. Il remua à peine et il fallu qu’il soit secoué encore pendant quelques minutes avant qu’il ne daigne ouvrir les yeux. Et heureusement que monsieur avait des lunettes hein ! Sinon je vous raconte pas la frayeur qu’il aurait eu en trouvant une bonne femme inconnue près de lui…
    Heeeh ?

    Ah ! Oui…Il recala en quelques micro-secondes qu’il n’était pas chez lui et que la douleur qu’il avait dans le dos n’était en aucun cas du à une mauvaise position mais plutôt à un mauvais matelas…Matelas qui se trouvait être un banc, portable qui sonnait toujours et bonne femme qui se trouvait être la crétine qui lui avait collé une gifle ! Ben voyons…Dans un premier temps, il ne bougea pas, fixant cette jeune personne de derrière ses lunettes. Elle voulait vraiment l’ennuyer de tout temps hein ? Ca ne lui avait pas suffit la gifle et il fallait qu’elle revienne sans arrêt à la charge comme un insecte guerrier qui s’insinuait dans tout les interstices possibles et imaginable. Une mite ! Ouai…C’est bien les mites ! Ca détruit tout sur son passage et personne ne souhaite en avoir dans son entourage ! Une mite…Jun la rangeait avec les mites et autres nuisibles…Faut dire qu’un rat c’est encore trop sympa alors qu’une mite en plus d’être ennuyant, c’est moche ! Quoi ? Vous n’avez pas remarquer qu’il n’aimait pas trop les choses moches ? Et bien maintenant c’est fait !
    Il ne dit rien. Muet comme une carpe alors qu’il se redresse en ramassant son portable et en retirant ses lunettes. J’vous raconte même pas le regard noir qu’il lui lança en jetant un coup d’œil à l’appel qu’il venait de recevoir.

    Kuso…Il était déjà cette heure là ? Baaaah~ C’est pas comme ci il était d’une ponctualité à toute épreuve mais passons, il se concentra sur la mite en face de lui, le regard toujours dur et froid et il ne pipa pas un mot avant de se lever et de récupérer ses affaires. Jun avait d’autre chats à fouetter pour l’instant et il ne préférait rien lui dire. On ne sait jamais, manquerait plus qu’il s’énerve et qu’il tente de la noyer ! Même si vu sa tenue, elle nageait sûrement mieux que lui enfin bon…Il avait la force de lui maintenir la tête sous l’eau au pire du pire alors c’était kiffe kiffe finalement non ?
    M’enfin le plus important pour lui en ce moment n’avait rien à voir avec une envie subite de se prendre le chou pour pas un rond, il préférait largement faire comme ci elle n’était pas là et récupérer ses affaires avant de se faire la malle sans même un merci. Ben quoi ? Elle l’avait réveillé, ce qui signifiait qu’il ne dormirait pas sur ce banc toute la nuit et qu’il n’aurait aucun soucis avec l’établissement pour avoir squatter la piscine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagatani Aoi
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 04/10/2009

Identity
Doppleganger:: Riding Hood
Classe::
Liens:

MessageSujet: Re: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   Lun 19 Oct - 19:27

    Que dire ?! Elle avait froid, elle était fatiguée, et elle se retrouvait en train de tenter de réveiller cette espèce de gros boulot qui ronflait comme un vieux bucherons bourré sur son banc. Non mais qu’est ce qu’elle avait fait pour mériter ça ?! Foutu curiosité, elle n’avait vraiment plus qu’à se maudire elle-même, après tout c’était de sa faute à elle… Enfin presque, avouons quand même, qu’il fallait être un sacré abruti pour s’endormir sur un banc, ne pas entendre son portable qui hurlait depuis bientôt cinq minutes, et toujours dormir après qu’elle l’ai secoué comme un prunier…

    Enfin, louons le ciel, le bucherons fini par se réveiller. On ne sait pas trop pourquoi, mais elle ne parti pas de suite, ce qui était, il faut l’avouer un peu idiot de sa part, mais pourtant, elle restait là à le regarder en train de se réveiller. Ce qu’elle pouvait être gourde quand même, surtout qu’elle eut le droit à un superbe regard noir… Quel abruti ce gars ! Il avait beau faire peur, il n’était pas pour autant très évolué, un vrai gorille, les poils en moins, et encore… Mais elle n’irait pas s’aventurer de ce coté là !
    Elle poussa un soupire, en posant ses mains sur ses hanches, encore humides, elle n’aimait pas ce regard qu’il lui avait lancé, et pourtant elle ne bougeait toujours pas de là. Franchement, ou était l’intérêt, il n’allait même lui dire merci… et elle ne l’attendait même pas ce merci… Et pourtant, elle restait là à le regarder comme une bête curieuse… Allez hop, elle se prit une gifle mentale, faut bouger ses fesses, la douche attend et la maison aussi.

    Si elle ne se dépêchait pas de rentrer d’ailleurs, elle allait finir par inquiétait ses parents… Enfin, si ils étaient rentrés à la maison, ce qui n’était pas encore certain. Comment, vous imaginiez que l’emplois du temps de chercheurs étaient quelque chose de constant ?! Et bien vous vous trompiez. Quoi qu’il en soit, emmitouflée dans sa serviette, elle se décida enfin à faire demi-tour préférant ne rien ajouter… Après tout dire quoi que ce soit n’aurait fait qu’empirer la situation entre ces deux là.
    Mais parfois, voyez vous on ne se contrôle pas complètement, et sa première intention qui était belle et bien de ne rien dire d’autre sembla disparaître dans un certain volute de fumée. Ce gars avait vraiment le don de l’ennuyer profondément mais surtout de l’énerver plus que quiconque…

    « Tu sais, tu pourrais au moins dire merci aux gens qui t’évitent des problèmes, c’est la moindre des choses, même si tu ne les apprécies pas. »


    Le ton n’était pas tellement méchant, il n’y avait même pas un gramme de rage dans les propos de Aoi. Non, tout était presque un peu trop gentil à son gout, pourquoi d’ailleurs l’était elle autant ?! Il méritait juste qu’on le pende par les pieds et qu’on le prenne pour une grosse pignata vivante… Elle se dégoutait un peu elle-même par sa réaction, enfin, mettons ça sur le coup de l’épuisement.
    Et elle continua son chemin, bien entendu en se disant que ça ne changerait rien chez le jeune homme et qu’il rentrerait chez elle sans lui créer plus d’ennuis. Après tout elle n’avait fait que dire la vérité, et même les brutes épaisses avec un peu de cerveau pouvaient l’accepter…
    Brute épaisse avec un cerveau, mais ça ne lui correspondait pas du tout ça… Elle sentit d’un coup un étrange frisson lui parcourir l’échine. Mieux valait se remettre à marcher et rapidement pour échapper à la réaction du jeune homme qui pourrait très bien ne pas ressembler du tout à ce qu’elle avait imaginer.

    Et dire qu’elle était censée être une fille intelligente, parfois elle se sentait vraiment idiote, surtout quand elle se prit les pieds dans sa serviette qui trainait quelque peu parterre et qu’elle tomba sur les genoux en poussa un petit cri suraigu… Décidément ce n’était pas son jour, ou plutôt ce n’était pas sa soirée. En plus de tomber, elle s’était égratignée la paume de la main, qui avait eut l’idée de mettre un revêtement de sol pareil autour de cette foutue piscine ?! Assise, sur ses fesses, à l’endroit même ou elle était tombée, elle regardait sa pauvre petite main en soufflant dessus…
    Voilà, elle détestait ce garçon encore plus qu’avant, c’était de sa faute ! Tout était de sa faute !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saotome Jun

avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 26
Localisation : Right beside you! Nande?!

Identity
Doppleganger:: A vos souhaits! éwè Si vous me parlez pas en Japonais, je vais pas vous comprendre moi!
Classe:: 2-B
Liens:

MessageSujet: Re: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   Dim 25 Oct - 17:26

    Spoiler:
     

    Vous savez, il est des jours comme ça ou rien ne se passe comme vous l’avez prévu et pour Jun, c’était ce genre de jour. Oui, bon…Il n’avait certes pas prévu de s’endormir comme un loir au beau milieu de la piscine ou plutôt sur un banc dans un endroit totalement incongru mais là n’était pas la question. La question était de savoir pourquoi les gens avaient la fâcheuse tendance de l’ennuyer quand il se réveillait ? Non mais franchement, si certains pouvaient penser à lui comme à un gorille sans cervelle, avec les poils en moins et ben tant mieux ! Car il fut bien avouer que les JunJun au réveil, ça n’a rien de très reluisant…Ben quoi ? C’est un ours, c’est pas de sa faute tout de même non ?! Et encore, là…l’abominable mite, cafard, lente, poux ou Whatever you want, avait eu bien de la chance qu’il ne s’agisse que d’une petite sieste. J’vous raconte même pas l’horreur que ça aurait put être si elle l’avait réveiller un beau matin en le secouant comme un prunier. Elle voulait que ses neurones partent en guerre et s’entrechoquent au point de se décomposer ou quoi ?!
    Enfin, avec tout ça il était à la rue maintenant. Certes, il avait recaler qu’on l’avait réveiller, genre pour son bien et il captait enfin que son portable hurlait à la mort pour qu’il se dépèche mais c’était bien tout ce qu’il recalait dans la brume de son réveil…

      Aoi ; « Tu sais, tu pourrais au moins dire merci aux gens qui t’évitent des problèmes, c’est la moindre des choses, même si tu ne les apprécies pas. »


    Et toi ? T’as pas fini de donner des leçons à deux francs six sous ? Non mais honnêtement, ce genre de personne avait le don de lui taper sur le système. Genre, moi je suis une fifille à papa model, je fais de bonnes choses et je sors de belles phrases à qui veut bien l’entendre. Je suis gentille, polie, jolie et serviable…Mais va te faire cuire un œuf bordel de c*l ! Namého…Les personnes donneuses de leçon avaient le don de lui mettre les nerfs en pelote ! Et puis elle croyait quoi ? Qu’il allait la remercier en se mettant à genoux afin de louer son amabilité et sa bienveillance ?! Nan mais elle voulait pas en plus qu’il lui cire les pompes ?
    Oui, d’accord…Il va loin dans son raisonnement mais que voulez-vous certaines personnes déclanche parfois des réactions pour le moins étrange et Jun du serrer les dents pour ne pas lui en balancer un tartine en travers de la tronche. Un peu plus et il s’en serait couper la langue en deux mais heureusement pour lui, elle se barrait enfin ce qui lui évitait une effusion de sang buccal.
    Nan mais honnêtement, il pouvait répondre quoi à ça ? Bouuuuuh ! Voilà, ça l’énervait, ça lui prenait la tête et le fait qu’elle s’étale comme une merde sans nom l’énerva encore plus ! Dans le genre manchot on ne fait pas mieux ! Ben alors ? On ne sait plus mettre un pied devant l’autre ou est-ce qu’on tente de rentrer au cirque avec les clowns ? Quoi qu’accessoirement, elle ne serait même pas drôle. Tout juste bonne à nourrir les cochons mais celui qui devrait la découper en petit bout serait sûrement épuisé par sa connerie avant d’avoir réussit son office…C’est triste tout de même non ?
    M’enfin, maintenant qu’elle était par terre, il avait encore moins de chose à lui dire et il passa à côté d’elle sans même s’arrêter. Un coup de vent ? Vous avez dit un coup de vent ? Non, non…Sortez pas vos vestes, le voilà qui s’arrête à sa hauteur.

      « Et toi, au lieu de donner des leçons d’éthiques au gens, tu ferais mieux de regarder ou tu mets les pieds… »


    Je peux enfoncer un peu plus le couteau ? C’est vrai que rappeler à quelqu’un qu’il vient de s’étaler lamentablement après une petite diatribe qui rasait les pâquerettes avaient quelque chose d’amusant et pourtant, le visage de Jun ne s’était pas du tout décoincé. Genre figé dans un état de constant agacement et froideur. Yeaaaah~ J’suis sur qu’il était en pleine compétition avec les grands glaciers de l’antarctique !

    Mais heu…Ermmm…Il y avait tout de même quelque chose qui clochait non ? Quand on tombe en général on se relève rapidement histoire que personne ne nous surprenne non ? Du moins, c’est ce que le commun des mortels faisaient ! Quoi que, certains riaient aussi de leur propre bêtise afin de cacher le malaise mais là, il n’y avait aucune réaction. Rien…Juste une bonne femme qui regardait désespérément la micro égratignure qu’elle avait sur la main. Elle voulait qu’il appel les pompiers pour si peu ou bien ?
    Etrangement, on penserait que tout bon garçon, digne de ce nom, se précipiterait à son secours tel un héros qui vole au secours de la veuve et de l’orphelin…Mais Jun n’avait rien de Superman ou de Zorro et plutôt que de l’aider à faire quoique ce soit il se contenta de sourire en coin. Dieu ! Ordure ! Déshonneur ! Vous faites honte à la bonne race des hommes ! Et alors ? Ca vous pose un problème qu’il n’est aucun intérêt à s’occuper de cette fille là ? Ben quoi ? Depuis quand l’homme prend soin de s’occuper des insectes et microbes qui passent sur sa route…Et puis, quand il s’agit de Jun, il n’est pas étonnant de le voir tourner les talons dans ce genre de situation, après tout, elle n’est pas sa sœur et il ne peut pas la voir en peinture alors quoi ?! La charité ? Et ma main dans ta tronche elle fait la charité aussi ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagatani Aoi
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 04/10/2009

Identity
Doppleganger:: Riding Hood
Classe::
Liens:

MessageSujet: Re: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   Dim 25 Oct - 18:47

    « Et toi, au lieu de donner des leçons d’éthiques au gens, tu ferais mieux de regarder ou tu mets les pieds… »

    Comment ?! Vous ne saviez donc pas que la belle et merveilleuse Aoi était une véritable petite nature ?! Allons, avouez que vous soupçonniez bien que derrière cette froideur évidente se trouvait une jeune fille douée d’une très faible tolérance à la douleur. Ainsi, vous auriez, vous, trouvé que la scène avait tout de naturelle, et qu’une Aoi assise sur le sol en train de souffler sur une blessure invisible ça avait tout de mignon. Oui mais voilà il se trouve que seules les personnes normalement constituées peuvent penser de cette façon, et il semblerait que la personne qui se trouvait alors en sa compagnie n’avait rien de bien normale. Après tout, il aurait très bien put lui demander si elle allait bien ou alors si elle s’était faite mal, surtout qu’elle venait de l’aider, même s’il ne semblait pas se rendre compte… Mais non, il se contentait de la remettre en place bien comme il faut… Et franchement si elle n’avait pas était aussi blessé, l’égo étant beaucoup plus touché que le physique, elle se serait rapidement levé pour lui en coller une seconde gifle. Ceci dit, elle ne garantissait absolument pas sa survie après ça, alors mieux valait ne pas tenter le diable n’est ce pas ?! Et puis le frapper ne ferait que rendre sa terrible blessure plus douloureuse.

    Des petites larmes aux bords des yeux, elle se décida enfin à se lever. Mais après réflexion, très rapide, elle prit tout simplement la décision de jouer sa capricieuse… Non, il n’était pas question de se relever toute seule, et ce fut donc pour cette raison qu’elle lança un regard insistant a ce cher monsieur si méchant avec elle. Et là elle fut surprise, surprise de le voir avoir un sourire en coin, il se fichait d’elle ou quoi ?! La situation lui semblait-elle si rigolote ?! Si c’était le cas, il était bien tout seul à penser ce genre de chose… L’envie de lui en coller une la de manger de plus en plus.

    « Et toi au lieu de me regarder avec ton air tout content, tu ferais mieux de m’aider à me relever ! »

    Elle avait de l’espoir non ?! C’était peut être un peu beaucoup demander d’un coup ?! Peut être… enfin mieux valait essayer d’obtenir quelque chose de sa part, plutôt que de le laisser continuer à la regarder de cette façon. Non décidément, elle n’avait pas envie de se relever toute seule, elle voulait absolument qu’il l’aide, et ce fut donc dans cette optique là qu’elle lui tendit sa main indemne pendant qu’elle continuait à souffler un petit peu sur sa main à peine égratignée. Elle n’attendait vraiment pas grand chose, mais elle était comme ça, et elle avait bien envie d’espérer qu’il l’aide ne serait ce qu’un peut…

    « Allez, s’il te plait ! »

    Changement total de tactique. Si la violence des phrases et des tons ne fonctionnait pas alors mieux valait changer totalement, et elle opta très rapidement pour l’option « yeux de chatons » et ton suppliant.
    Qui aurait bien put résister à une telle chose ?! Surtout quand on savait que la demoiselle avait tout d’attirant… Et puis surtout quand on savait que le moindre reffut se finirait pas une violente réaction de sa part. Oui avouons le, cette chère petite Aoi avait un sacré mauvais caractère, il n’était pas bon de la contrarié surtout quand on était une espèce de gorille sans cervelle, et qu’elle venait de se faire mal comme une couillonne en se ramassant comme une crotte sur le sol dur de la piscine déserte ( qu’elle est jolie ma phrase !).
    Et comme pour illustrer son impatience elle agita le bras dans sa direction en faisant des yeux un peu plus gros, voir un peu globuleux sur le moment… S’en était même presque effrayant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saotome Jun

avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 26
Localisation : Right beside you! Nande?!

Identity
Doppleganger:: A vos souhaits! éwè Si vous me parlez pas en Japonais, je vais pas vous comprendre moi!
Classe:: 2-B
Liens:

MessageSujet: Re: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   Dim 25 Oct - 19:14

      Aoi ; « Et toi au lieu de me regarder avec ton air tout content, tu ferais mieux de m’aider à me relever ! »


    Ben voyons ! Si je vous dit que la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’alu, ça va vous faire trop déjà vu ! Et puis elle croyait quoi elle hein ? Qu’il allait gentiment accéder à sa requête ! Nan mais elle voulait pas qu’il la porte jusqu'à l’infirmerie ou jusqu'à l’hôpital non plus ?! Oi…Cervelle de moineau, t’as pas tiré le bon numéro là ! Et il était hors de question qu’il accède aussi simplement à une requête qui n’avait pas lieu d’être formulé ! Non mais Oh ! On ne déconne pas avec ce genre de chose et elle était loin d’être à l’article de la mort. Il se contenta donc de hausser les épaules et de regarder ailleurs ! Foutues bonnes femmes ! Il fallait toujours prendre soin d’elles, être aimable, serviable et agréable ! Non mais faire la carpette c’est pas son genre et puis il n’avait vraiment pas envie de prendre la peine de l’aider ! Z’êtes pas fous non plus ? Il ne la supportait pas depuis qu’elle lui avait mis une gifle et sa plus grande passion était soit de lui en faire voir de toutes les couleurs, soit de l’ignorer ce qui en revenait toujours au même point : Ils finissaient par s’exaspérer mutuellement !

    Et puis, n’allez pas croire que la main tendue de la jeune femme, main qui s’agitait frénétiquement, allait changer quelque chose à la situation. Jun n’en avait rien à fiche et son esprit était déjà à des kilomètres à la ronde ! Genre, enfoui sous un oreiller par exemple…D’ailleurs, il devrait peut-être se mettre en route et la laisser en plan comme ça ! C’était une bonne idée non ? Et puis, il pourrait aussi se mettre à chanter Tell Everydoby I’m On My Way… ♫ et passer pour le dernier des crétins ! Oui, bon…Même si il avait la classe quand il parlait en anglais, il ne fallait pas pousser mémé dans les orties et il n’était pas dans une comédie musicale et encore moins dans un drama ou il pourrait décrocher son téléphone avec une classe à tomber et cracher ses mots d’anglais ! Mais ne nous égarons pas, car pour l’instant l’Iris de ses yeux en amandes n’avaient toujours pas quitter la jeune fille et la main qui commençait à se faire de plus en plus insistante. [Que je craque…Je craque…Je craque…C’est grave docteur ? *Sbam*]

      Aoi ; « Allez, s’il te plait ! »


    Au tréfonds de son esprit complètement malade, [oui, il y ‘avait une partie totalement malade dans son esprit] Jun-Jun s’imagina l’espace d’une seconde une autre chanson qui faisait fureur il y a des années auprès de la jeunesse…Baby come back ! Want you please come Baaaack. Sbam! Ce fut le bruit que fit une paire de neurones en allant se suicider du haut de son hypothalamus. Et c’est ainsi que Jun redescendit un peu sur terre même si avouons le, son égarement tout à fait affligeant ne s’était pas vu le moins du monde sur son visage. Faut dire que ce qui travail l’inconscient et le subconscient ne se voit pas toujours mais passons…Après la connerie, nous n’allons pas nous atteler à de la psychologie de base…
    Et puis, au final…Il allait rester et remettrais à plus tard son projet de rentrer chez lui et d’oublier le rendez-vous qu’il avait. Pour le moment, Jun-Jun s’accroupie pour se mettre à la hauteur de la jeune fille et il se remit même à rire légèrement. Oh…Pas un rire désopilant et communicatif non. C’était plutôt quelque chose de très discret, moqueur, genre le soupir de désespoir qui vous fait comprendre que vous et vous seul êtes plus intelligent que le reste mais passons…On l’a dit, Jun est parfois un peu bizarre mais qu’importe pour le moment, il se contentait de la regarder en ignorant royalement la main qu’elle tendait depuis des lustres.

      « Et tu vas pouvoir marcher avec ton abominable blessure ou je vais devoir appeler les urgences de l’hôpital pour qu’ils viennent te chercher ? »


    Jun-Jun…S’pice de saloupiot ! On ne dit pas ça à une jeune fille en détresse, surtout quand on regarde sa pauvre main qui n’avait rien du tout ! Non mais sincèrement…Même sa sœur ne chialait pas pour si peu ! Honte sur toi Baka-Aoi~
    Et sur ce, monsieur se releva en ignorant toujours le reste de ce qu’il avait autour de lui. Franchement, elle aurait put être à l’agonie qu’il ne l’aurait pas aidé ou alors si peu…De toute façon, chaque fois qu’il avait aider quelqu’un, il avait eu des emmerdes juste après alors bon…Et puis redisons le, elle n’était ni en danger, ni en train de se vider de son sang ! Elle avait juste deux pieds gauches et elle s’était ramassée comme une merde sur le sol…Pas de quoi en faire tout un drame non plus ! J’vous jure…Les bonnes femmes ça sert à rien !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagatani Aoi
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 04/10/2009

Identity
Doppleganger:: Riding Hood
Classe::
Liens:

MessageSujet: Re: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   Dim 25 Oct - 19:55

    Toujours avec un peu d’espoir elle continuait a lui tendre sa main, bien sûr le manque de réactivité total du bonhomme ne lui laissait vraiment que très peu d’espoir. Quel espèce de mufle il méritait bien de se prendre, tout en restant poli, une rame dans la gueule… Non mais sérieusement, il pourrait l’aider ça lui couterait rien ! La colère plus que bouillonnante de Aoi commença sérieusement à lui monter à la tête, s’il n’avait jamais vu une Aoi en colère il n’allait pas tarder à en faire la connaissance. Des rougeurs sur les joues due à l’échauffement de ses sentiments profonds qui aurait bien voulue sortir en une explosion de crie de rage ou tout simplement en un meurtre sanglant, mais la seconde option menait obligatoirement à la case prison et ce n’était pas vraiment quelque chose que la demoiselle avait envisagée pour son avenir , par chance !

    Enfin reprenons ! Les espoirs de la demoiselle, finirent d’être réduit à néant par le jeune homme qui venait de s’accroupir à ses cotés. Qu’est ce qu’il essayait de faire avec son petit rire de hyène moisie ?! Non mais sérieusement, il espérait quoi en faisant ce genre de chose ?! La mettre en colère ?! Trop tard c’était déjà fait et la mettre ne serait qu’un peu plus en colère relevait tout simplement de la tentative de suicide !
    Mais après tout, il pouvait bien être fou, qu’est ce que ça pouvait lui faire à elle ?! Strictement rien du tout… Et puis qu’elle cesse tout de suite d’agiter sa main, ça ne servait plus à rien surtout que maintenant il était a son niveau, enfin presque il gardait quand même une tête de plus qu’elle !

    « Et tu vas pouvoir marcher avec ton abominable blessure ou je vais devoir appeler les urgences de l’hôpital pour qu’ils viennent te chercher ? »

    Il se foutait ouvertement d’elle ! Pour cette raison là, il méritait vraiment une punition digne de ce nom ! C’était aux risques et aux périls de Aoi, mais elle n’en avait strictement rien a faire, elle souhaitait juste lui faire ravaler sa langue et faire en sorte qu’il s’étouffe avec. Et pour la première fois de sa vie, elle se rendit compte que son doppelganger, aurait put être d’une grande aide à ce niveau là…
    Enfin bref, elle lui lança un regard mauvais en le voyant se relever toujours cet air complètement indifférent coller au visage. Non d’une biscotte enfarinée, qu’est ce qu’elle avait envie de le frapper. Mais voyons le frapper n’était pas du tout une bonne solution, surtout qu’elle savait que ses chances de s’enfuir saine et sauve de la piscine était très faible, surtout quand on savait qu’elle n’était toujours pas rhabillée ; après tout se promener en pleine ville en maillot de bain c’était vraiment quelque chose de courant pour Aoi.

    Bref, solution de secours. Il s’était relevé, et elle toute mécontente comme elle l’était, ne mit pas non plus très longtemps à se remettre debout. Sa douleur semblait avoir disparu sous cette espèce de rage qu’elle nourrissait à son égard !

    « Non mais t’es vraiment pas bien comme garçon ! Ca te coute quoi d’aider quelqu’un ?! Tu peux même pas dire que ça te prend du temps, puisque ce temps tu le gaspille à emmerder les gens ou à te moquer d’eux ! »

    Les rougeurs encore pâlichonnes qui étaient montées aux joues de la demoiselle, étaient maintenant écarlates ! Etait elle en train d’exploser ?! Absolument, elle n’arrivait plus a contenir ce qu’elle avait sur l’estomac, et l’envie de vomir tout un vocabulaire peu agréable à l’oreille vint lui titiller les cordes vocales… Mais rien, on a la classe ou pas, et il faut avouer qu’une jeune fille comme Aoi qui hurle des insultes a tire larigot, ça n’a strictement rien de très reluisant !
    « Rhaa… Tu m’énerve ! »

    Moment important : mis en place de la solution de secoure. Voilà qu’elle le poussa violemment en direction du grand bassin ! Y avait plus qu’a espérer qu’il sache nager !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saotome Jun

avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 26
Localisation : Right beside you! Nande?!

Identity
Doppleganger:: A vos souhaits! éwè Si vous me parlez pas en Japonais, je vais pas vous comprendre moi!
Classe:: 2-B
Liens:

MessageSujet: Re: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   Dim 25 Oct - 21:11

      Aoi ; « Non mais t’es vraiment pas bien comme garçon ! Ca te coute quoi d’aider quelqu’un ?! Tu peux même pas dire que ça te prend du temps, puisque ce temps tu le gaspille à emmerder les gens ou à te moquer d’eux ! »


    Son sang ne fit qu’un tour, sa respiration se stoppa, ses poings se fermèrent et son visage se déforma par la colère qui venait littéralement d’imploser en lui. Jun n’a jamais été quelqu’un d’une grande patience face aux personnes qui avaient le don de faire n’importe quoi et de parler sans savoir. Cette peste faisait partie de ses personnes et l’envie furieuse de lui coller son poing dans la figure arriva bien vite à son cerveau. Pourtant, il n’était pas assez con pour mettre en pratique l’idée saugrenue qui avait pointé le bout de son nez et dans un premier temps, il se contenta de serrer la mâchoire. Franchement, faire perdre son calme à Jun en si peu de temps c’était tout de même un record ! Bon ok, c’était un record pour suicidaires uniquement étant donné que personne ne se risquait plus à lui faire monter la pression comme ceci mais à force de chercher, elle allait le trouver et si il était jusque là resté très calme et très froid, on pouvais très clairement voir que ce n’était plus du tout le cas.

    Le visage de Jun était à l’image de ce qui se passait dans son esprit, rouge et bouillonnant. Un peu plus et le premier qui le touchait finirait avec des cloques sur les doigts ou toute autre partie du corps qui rentrerait en contact avec lui ou ses vêtements. Avalant difficilement sa salive pour retenir toute une salve d’insulte et faire descendre la tension qui était parvenue à sa main droite, Jun fixa l’espace d’un instant la jeune fille avant de se décrisper.

      « C’est bon ? Tu as finis ? Tu veux pas non plus que je m’excuse de n’avoir aucun intérêt pour toi et des choses bien plus important que de m’occuper d’une gamine pleurnicharde qui pigne parce qu’elle s’est fait un bobo sur la main ?! »


    Ca restait très soft. Ce n’étais pas haché par la colère et son visage reprenait une teinte un peu plus normale. Jun n’a jamais supporté qu’on parle sans savoir ce qu’il en était vraiment et si il montrait rarement son agacement aux gens, il n’en était pas de même avec certaines personnes. Après tout, cette pouf ne connaissait rien de sa vie et de sa façon de penser. Oui, Jun était une brute épaisse sans cerveau pas capable d’aligner deux mots cohérents et qui prenait un malin plaisir à tyranniser tout le monde ! Et alors ? Vous avez de la merde dans les yeux ou quoi ? Qu’on le prenne pour un emmerdeur passe, un fouteur de merde aussi, une brute épaisse toujours mais qu’on le prenne pour un imbécile sans cœur incapable d’aider les gens…NON ! Vous pensez vraiment que son ambition première est de taper sur tout le monde ? Vous croyez vraiment que sa vocation est d’être un délinquant qui termine au poste de police parce qu’il à malencontreusement casser le nez d’un de ses profs ? Et bien non…Si Jun termine à l’hôpital et dans un poste de police ce n’est pas pour son bon plaisir ni même par envie ! C’est juste qu’il est incapable de se retenir face à une injustice et qu’il perd facilement tout ses moyens car il est bien souvent, ou était bien souvent, incapable de contrôler ses émotions ! Nan mais franchement…Il devait pourtant se retenir de ne pas lui en coller une, de ne pas taper dans le premier objet inanimé qui passerait à proximité et il fallait aussi qu’il oublie l’idée de taper contre un mur vu qu’il n’y en avait pas près de lui…Il inspira et expira plusieurs fois avant de réussir enfin et véritablement à se calmer les nerfs…Refaire le portrait d’Aoi n’était pas dans ses projets, pas plus que de montrer par A plus B qu’il était effectivement une brute épaisse qui passait son temps ou perdait son temps à ennuyer le monde !

      Aoi ; « Rhaa… Tu m’énerve ! »


    Avant même qu’il n’eut le temps de répondre quoi que ce soit, il l’a vit se jeter sur lui. Ou du moins, ça y ressemblait fortement. Le soucis c’est qu’il ne s’imaginait pas ce qui allait suivre…Jun ne savait pas nager ou du moins il ne savait pas nager quand il n’avait plus pied, question de sécurité selon lui et ce qui devait arriver, arriva…Après que la peste l’ai poussé, il s’emmêla les pinceaux en tentant de se rattraper, se cogna la tête sur le rebord de la piscine, perdit connaissance pendant un quart de seconde et se retrouva dans le grand bassin sans même comprendre ce qui venait de lui arriver. D’ailleurs, il n’avait pas le temps de comprendre grand chose étant donné qu’il était à moitié assommé par le choc qu’il venait de se prendre derrière la tête. J’vous raconte pas la fulguro-douleur qu’il venait de ressentir mais elle s’estompa très vite pour laisser place à un trou noir et croyez le ou non mais Jun ne capta qu’il venait de tomber dans le grand bassin qu’après ça ! Et là…Un chien s’en serait mieux sortit ! Jun se débattait, à moitié assommé, un filet de sang qui s’échappait l’arrière de son crâne et le voilà qui perdait tout ses repère en tentant de rester tant bien que mal hors de l’eau…

      « Baka ! Je…sais pas…nager ! »


    Il aurait voulu le hurler mais ça ne se fit pas. Il lui fallait bien trop de concentration pour garder la tête hors de l’eau et éviter de boire toute la piscine d’une seule traite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagatani Aoi
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 04/10/2009

Identity
Doppleganger:: Riding Hood
Classe::
Liens:

MessageSujet: Re: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   Dim 25 Oct - 22:07


    « Baka ! Je…sais pas…nager ! »

    Voilà ils étaient tous les deux très énervés, et pourtant quand la demoiselle le poussa dans l’eau, elle se sentit tout d’un coup libérée d’un énorme poids. Toute légère, tout le bouillon de colère semblait s’être évaporé tout d’un coup, et ça faisait du bien, un bien fou qui lui donna un peu froid d’ailleurs. Enfin… Tout aurait était vraiment parfait si cette espèce d’abruti de macaque puant avait sut nager et s’il avait sut tomber du bord d’une piscine correctement! Mais franchement qui avait eut l’idée de lui fourrer un boulet pareil dans les pattes ?! Mais pourquoi est ce que genre de personnes lui tombaient toujours dessus ?!
    Elle poussa un soupir face à cette situation plus qu’improbable, franchement qu’est ce qu’il fautait autour de la piscine s’il ne savait pas nager… Enfin, elle n’avait plus qu’a aller chercher la perche, elle n’avait pas spécialement envie de sauter dans l’eau pour lui. Et puis même si elle sautait dans l’eau pour le sauver, elle n’était pas certaine de pouvoir le ramener sur le bord, parce que de un, il arrêtait pas de bouger pour rien, et de deux il était beaucoup trop lourd pour elle, ce qui risquait bien de faire couler sa sauveuse en plus de lui… Aoi pouvait être altruiste mais fallait pas pousser non plus, elle allait pas non plus mourir pour lui !

    Bien sûr pour le garçon qui était en train de ce débattre dans l’eau, ça pouvait être quelque peut effrayant de la voir partir du bord de la piscine, en trottant… Mais qu’est ce qu’elle s’en fichait, ça pouvait pas lui faire de mal qu’un peu de frayeur non ?! Elle n’avait plus qu’à prier pour qu’il ne soit pas cardiaque, mais bon elle n’eut pas non plus besoin d’aller bien loin pour trouver cette saleté de perche.
    Et ce fut armée de cette même perche, qu’elle revint toujours en trottant vers le bord de la piscine, il en avait de la chance de ne pas savoir nager, parce que c’était pas tous les jours qu’on pouvait voir Aoi en maitre nageur. D’ailleurs c’était même carrément du jamais vu, et le pauvre garçon allait bien évidemment avoir la chance de sentir l’inexpérience de la demoiselle dans le domaine. Qu’elle chance n’est ce pas ?!
    Voyez-vous pour la pauvre Aoi, devoir manier un objet aussi long que cette foutue perche, c’était vraiment quelque chose d’assez compliqué. Ainsi, elle eut beaucoup de mal a viser le garçon et tapa plusieurs fois a coté de lui. Il faut dire aussi, que viser une énergumène qui bouge tout le temps ce n’est vraiment pas facile, ce qui lui valu d’ailleurs :

    « Mais arrêtes de bouger ! »

    Plus facile à dire qu’à faire non ?! Mais c’était sorti tout seul, sans qu’elle n’y réfléchisse vraiment… Mais le pauvre garçon, par malchance reçut un gigantesque coup de perche alors qu’elle essayait vraiment de lui mettre la perche entre les mains du jeune homme. Non mais sérieusement il était vraiment pas dégourdit, mais elle réussit quand même à l’approcher, restait plus qu’il s’y accroche, ce qui n’était pas forcement des plus facile… Et le plus dur serait pour elle de le ramener sur le bord, c’est qu’il pesait son poids le bonhomme.

    « Non mais sérieusement ne pas savoir nager et habité sur une île ! »

    Non, elle n’avait pas spécialement parlé très haut, juste pour elle-même. De toute façon le dire plus fort n’aurait fait que lui apporter un peu plus d’ennui. Il fallait être réaliste, une fois qu’elle l’aurait ramené sur le bord, elle allait sacrément passé un sale quart d’heure. Qu’elle l’ai fait tombé dans l’eau alors qu’il ne savait pas nager, c’était déjà quelque chose qui devait l’avoir fâché, mais le fait qu’il se soit blesser dans sa chute risquait fortement de l’avoir fait sortir un peu plus encore de ses gonds… Elle en avait peut être un peu trop fait, bon sang pourquoi était ce toujours à elle qu’arrivait ce genre de chose.
    Et de désespoir elle poussa un dernier soupir avant de se pencher pour présenter une main au garçon pour l’aider a remonter sur le bord de la piscine. De toute façon au point ou elle en était…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saotome Jun

avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 26
Localisation : Right beside you! Nande?!

Identity
Doppleganger:: A vos souhaits! éwè Si vous me parlez pas en Japonais, je vais pas vous comprendre moi!
Classe:: 2-B
Liens:

MessageSujet: Re: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   Dim 25 Oct - 22:49

    Quand la malchance vous tombe dessus, elle ne prévient jamais ! Et cette peste de malchance venait de le pousser dans l’eau ! Non mais franchement ! Jun eu l’impression que sa vie défilait devant ses yeux alors qu’il se débattait pour rester à la surface et voilà que l’autre gourde partait en trottant chercher ou faire je sais pas quoi ! Instinctivement, il flippa encore plus qu’il ne flippait déjà et se débattit encore plus pour garder la tête hors de l’eau. Faut dire qu’en plus d’être tomber dans l’eau, il était tombé avec l’ensemble de ses affaires et honnêtement, la tenue vestimentaire plus le sac et tout ce qu’il y a dedans ça devient très vite lourd quand vous vous noyer ! Au final, il allait mourir ici et elle allait le laisser crever la gueule ouvert si elle ne revenait pas en quatrième vitesse. Vous pensez qu’on tient combien de temps quand on ne sait pas nager hein ? Non mais…AU SECOURS quoi ! Merdouille ! C’était tout de même pas possible que ça lui arrive à lui…Surtout qu’après être revenue avec une perche elle s’avérait être douée comme un manche ! Non mais elle voulait vraiment le tuer ou elle faisait semblant juste pour son plaisir ? M’enfin, Jun ne pensait pas vraiment à ça en ce moment même. Lui, son seul soucis c’était de s’en sortir et d’attraper la perche qu’elle n’arrivait pas à magnier !

      Aoi ; « Mais arrêtes de bouger ! »


    Et toi apprends à sauver les gens plutôt que de les éborgner ! Non mais Oh ! Vous avez remarquer qu’elle venait de lui mettre un coup en pleine poire ?! Si ça c’était pas de la mauvaise volonté, Jun ne savait pas ce que c’était. M’enfin franchement…Elle allait le tuer en l’assommant alors qu’il avait déjà assez de mal à rester la tête hors de l’eau et son « arrêtes de bouger » elle pouvait bien ce le carrer derrière l’oreille ou dans un tout autre endroit moins sympathique ! Non mais oh ! Elle croyait quoi ? Qu’il en faisait exprès ? C’est elle qui l’a mis dans la merde, à elle de se débrouiller pour qu’il ressorte vivant de cette foutue piscine avant qu’il n’y laisse toute son énergie…
    M’enfin, quand on veut, on peut et après de longues minutes, qui paressèrent une éternité à Jun, il rejoint enfin le bord de la piscine grâce à la perche. Ben oui, il n’allait pas dire grâce à la jeune fille qui lui tendait la perche…Elle avait tout de même faillit le tuer avec ses conneries ! Mais bon…Pour le moment, il faut bien avouer que se hisser sur le bord avec son aide était nettement plus efficace que de le faire tout seul. On remarquera même qu’il ne s’aidait que très peu de la jeune fille malgré toute l’énergie qu’il avait dépenser en se débattant !

    Jun était vidé…Totalement vidé et il s’effondra comme une masse sur le sol. Dieu, elle avait faillit le tuer ! Et après, on dit que c’est lui qui ne se contrôle pas et qui ne sait pas se retenir ! Et bien, honnêtement, pour le coup il s’était merveilleusement bien retenu et n’avait eu en retour qu’une frayeur monumentale. Un peu plus et il se serait mis à prier Dieu pour sa gentillesse et sa mansuétude…Il était sauf. Trempé, fatigué mais sauf et rassuré de ne pas y avoir laisser la peau. Hallelujah !

      « Merci… »


    Ce fut tout. Jun n’avait pas vraiment autre chose à dire et pour l’instant il se concentrait plutôt sur la reprise de sa respiration. Faut dire qu’il haletait comme un toutou là et ce n’était pas classe du tout. Il pris donc tout son temps pour reprendre ses esprits. A quatre pattes d’abord pour recracher tout ce qu’il avait avalé puis sur le dos ensuite…Assez loin de l’eau tout de même. Jun n’était pas près d’oublier sa frayeur précédente et il éviterait sûrement pendant longtemps la piscine… Et puis avouons le…Sa tête tournait tout de même beaucoup et les lumières qui dansaient autour de lui ne lui disaient pas grand chose. Il avait été sonné par sa chute et sonné par le coup de perche qu’il s’était pris sur le coin de la figure. Autant vous dire qu’il était tout blanc, mais alors vraiment blanc comme un linge. D’ailleurs, même si il avait voulu se lever pour aller s’asseoir sur un banc ou se cacher dans un coin il n’aurait pas pu. Ben quoi ? Quand vous avez le cœur au bord des lèvre, un mal de crâne fulgurant et les jambes en coton il est inutile de penser faire un pas. D’ailleurs, ses oreilles se seraient sûrement misent à bourdonner si il ne s’était pas allongé aussi rapidement que possible et quand les oreilles bourdonne…La syncope n’est jamais bien loin…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagatani Aoi
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 04/10/2009

Identity
Doppleganger:: Riding Hood
Classe::
Liens:

MessageSujet: Re: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   Lun 26 Oct - 18:05


    A force d’effort elle avait fini par le faire sortir de l’eau, et ça n’avait vraiment pas été une partie de plaisir. Non pas du tout d’ailleurs ! Il fallait dire aussi qu’elle, elle était nageuse pas sauveteuse, elle comprenait pourquoi maintenant, mais ne comprenait pas tellement pourquoi certaine personne pouvait faire ce genre de boulot ou encore comment on avait put faire une série télévisée sur ce sujet… Bon avouons tout de même que Alerte à Malibu, bien que culte, n’était pas d’un intérêt gigantesquissime, mais là n’est pas le sujet.
    Donc, Aoi après avoir sauvé son ennemi juré de la noyade, provoquée bien évidement par l’eau et non par sa faute, se retrouva essoufflée. Heureusement qu’il n’avait pas trop tiré sur son bras alors qu’elle l’aidait à sortir de la piscine, sinon elle serait facilement tombée dans l’eau à sa place. Enfin, elle, elle n’aurait pas eut l’air d’une idiote dans l’eau, et aurait bien sûr rejoins l’échelle sans le moindre problème, mais bon tout le monde ne peut pas être classe. Et en plus d’être toute essoufflée, elle se sentait encore plus fatiguée qu’avant, ce qui lui vallu de tomber sur le sol en sentant sous ses jambes flageolantes.

    « Merci ! »

    De quoi ?! Il y avait quelqu’un d’autre dans le coin ?! Surprise d’avoir entendu un remerciement sorti de nulle part, elle tourna vivement la tête vers l’entrée de la piscine, mais il n’y avait personne. Allons allons, ça ne pouvait pas être ce gars qui venait de la remercier, c’était quelque chose d’impossible. Voyons, elle ne s’était pas attendue à ce qu’il lui dise merci, mais plutôt a ce qu’il tente de l’étrangler avec les lacets de ses chaussures tellement elle avait poussé le bouchon un peu trop loin… Mais non…
    Ce fut certainement pour cette raison, qu’elle le fixa pendant quelques secondes comme un parfait alien, sa bouche entre-ouverte, et les yeux quelque peu soupçonneux. Mais bon, il avait peut être tout simplement avalé un peu trop d’eau et ça lui avait noyé le petit bout de cerveau qui lui restait. Ou alors, c’était tout simplement le coup qu’il avait eut au front qui lui avait mélangé les neurones ou encore pire, rendu amnésique !

    D’ailleurs en parlant de sa blessure, elle ne put retenir une grimace en voyant que ça saignait toujours, et elle aurait bien eut envie de lui prêter un mouchoir pour qu’il essuie le filet de sang qui lui couler le long de la tempe, et surtout qu’il appuie sur sa blessure, mais elle n’en avait pas. En même temps imaginez bien qu’il est assez compliqué de ranger un paquet de mouchoir sur soi quand on se trouve en maillot de bain et elle connaissait aucun modèle de maillot qui proposait des poches imperméables…
    Ce fut donc, un peu à contre cœur avouons le, qu’elle attrapa sa serviette qui se trouvait non loin de là, et la colla sur le visage du jeune homme. Elle n’avait pas vraiment envie de se faire frapper pour l’avoir toucher, mais bon, elle n’aimait pas tellement voir des blessures ouvertes saigner comme ça, pas que la vue du sang la dérange mais bon…

    « Bouge pas ! »

    Oui, elle avait le droit de rêver sur ça aussi ! Sérieusement, c’était comme demander a un gamin de pas rester dans un coin sans bouger, ça relever complètement de l’impossible… Mais bon, c’était pour son bien non… Et puis si il bougeait elle lui refoutait un coup de barre dans la tête…enfin si elle arrivait à la soulever maintenant qu’elle avait les bras complètement engourdi.

    « Je suis désolée ! »

    Comment ?! Hey, pourquoi elle s’excuser ?! C’était bien la chose qu’elle n’avait pas prévu, mais c’était sorti tout seul. Ce n’était absolument pas de sa faute si tout s’était passé de cette façon mais bel et bien de la sienne… Il n’avait qu’a être plus sympathique et reconnaissant avec les gens d’abord ! Elle poussa donc un soupir de désespoir face à ses propres agissements, franchement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saotome Jun

avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 26
Localisation : Right beside you! Nande?!

Identity
Doppleganger:: A vos souhaits! éwè Si vous me parlez pas en Japonais, je vais pas vous comprendre moi!
Classe:: 2-B
Liens:

MessageSujet: Re: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   Lun 26 Oct - 18:37

    Inutile de rappeler la frayeur du siècle qu’il venait d’avoir. Jun avait réellement cru qu’il allait mourir dans toute cette eau et une chose était sûre, il n’était pas près de remettre les pieds à la piscine de si tôt ! Au moins, si le but d’Aoi était qu’il ne remette plus jamais les pieds ici et bien elle avait réussit. Maintenant, il se contenterai des matelas du gymnase ou de la piste d’athlétisme et il ne se risquerait plus à venir à moins de 20 m du grand bassin ! Hey…Il est pas fou non plus ! Quand on manque de se noyer et même si on dramatise trop la situation, il est logique qu’on ne veuille surtout plus remettre les pieds dans une piscine ou tout autre chose qui puisse contenir assez d’eau pour vous noyer…Ben quoi ? La moitié des Japonais ne savaient pas nager donc hein…Il n’avait pas jugé utile d’apprendre et puis de toute façon, il n’avait jamais aimé ça…Nager dans une piscine lui donnait de l’urticaire et tout le chlore lui gonflait les yeux comme une mouche ! C’était pas classe mais ce n’est pas le sujet !
    Cependant, le fait qu’il se soit allongé presque aussitôt lui permettait d’analyser la situation. Il avait failli crever, il s’était vidé de toute son énergie et il allait se faire alpaguer par sa sœur pour ne pas être rentré à l’heure…Quoi que pour le dernier point, ça restait à voir. Toujours est-il qu’il reprenait petit à petit des couleurs, il commençait même à se les geler sérieusement quand une serviette lui atterrit sur le coin du visage.

      Aoi ; « Bouge pas ! »


    Ben voyons ! C’est qu’elle l’avait limite fait flipper ! Elle voulait peut-être l’étouffer maintenant ? Après avoir tenter de le noyer, l’étouffement était une autre solution pour arriver à ses fins ! Oui…Il dramatise encore et alors ? M’enfin, il ne lui fallu pas non plus trop de temps pour comprendre qu’elle n’avait pour le moment, pas du tout l’intention de le tuer et la douleur qu’il ressentit au front lui fit comprendre qu’il n’était pas simplement tombé dans l’eau. Ben quoi ? Vous pensiez qu’il s’était rendu compte de sa blessure ? Non mais vous êtes inutile…Evidemment qu’il n’avait pas capter, certes, il s’était cogner mais après ? Il n’avait pas analyser qu’il pourrait saigner et c’était bien le dernier de ses soucis. D’ailleurs, il posa rapidement sa main sur la serviette avant de s’asseoir. Hors de question qu’il se fasse materner comme si il était à l’article de la mort et honnêtement, il voulait voir l’étendue des dégât causés par l’autre cinglés en maillot de bain ! D’ailleurs, pourquoi les maillot de bain des écoles étaient toujours aussi moches ? C’est quand même bien mieux un bikini non ? Quoi…On s’égare ? Oui, ben excusez du peu mais Jun reste un homme et le bikini est le meilleur ami de l’homme après le chien *Sbam*

      « C’est bon…Je vais le faire »


    La serviette, il voulait la serviette ! Rien que pour l’enlever et pour voir ce qui se cachait en dessous. Bon certes, il n’avait pas de miroir à porté de main mais bon…Il la retira tout de même en tamponnant la blessure. Sa serviette serait ruinée ! Tant mieux…Piètre vangence mais il s’en foutait royalement étant donné que cette idée n’était pas encore parvenue à son cerveau. Et Jun put enfin découvrir ce qui se cachait sous la serviette en passant deux doigts sur son front. Doigts qu’il examina avec une mine sérieuse à plusieurs reprise avant de renouveler l’opération ! Et merde de merdouille ! Il allait encore avoir des marques et on lui ferait encore des remarques sur son habitude bagarreuse…Génial ! Ca faisait pourtant longtemps qu’il ne s’était pas battu avec quelqu’un mais passons…

      « Kuso…C'est bien ma veine! »


    Jun soupira. Et posa la serviette un peu plus loin avant de s’étirer la nuque en regardant le plafond. Son jugement ne le trompait pas. Il allait bientôt pouvoir se lever et partir !

      Aoi ; « Je suis désolée ! »


    Eeeeh ? Maaah, il l’avait presque oublié celle là ! Et il avait du paraître idiot pendant plus de trois secondes quand il tourna sa tête vers elle. Oui, oui…Jun à des absences et la mémoire courte, il lui arrive même de passer pour un imbécile heureux quand il tape une tronche toute étonnée…Genre Eeeeh ? Nani ? Un peu plus et il se serait gratter l’arrière de la tête en rigolant comme un débile mais non. Faut croire qu’il n’était pas totalement arriéré ! Néanmoins, on pouvait voir la surprise sur son visage et plutôt que d’ajouter quoi que ce soit, il tenta de se lever…A trois reprise…Echec total…Bien…Finalement il allait peut-être resté assis encore un peu. Juste le temps d’égoutter ses affaires et de voir si son téléphone et ses autres objets avaient supporter l’excès d’eau ! On y croit…on y croit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagatani Aoi
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 04/10/2009

Identity
Doppleganger:: Riding Hood
Classe::
Liens:

MessageSujet: Re: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   Lun 26 Oct - 20:50

    « C’est bon…Je vais le faire. Kuso…C'est bien ma veine! »

    Elle qui avait instinctivement agie avec une certaine gentillesse, oui n’oubliez pas que Aoi est quelqu’un de très gentil à la base, venait de se faire prendre sa serviette des mains. Mais que pouvait il faire ?! Si il préférait le faire lui même, c’était son affaire et puis de toute façon sa serviette était ruinée, alors au final… ça ne changeait strictement rien. Elle le laissa donc faire, même si elle doutait vraiment qu’il puisse arranger mieux ça qu’elle, vu qu’elle avait un avantage certain : elle voyait la plaie contrairement à lui !
    Et dire qu’il ne s’était pas le moins du monde rendue compte qu’il s’était fait mal, c’était un peu idiot n’est ce pas ?! Enfin ça pouvait se comprendre, c’était peut être l’afflux d’adrénaline due à la peur qui l’avait empêcher de ressentir la douleur… Mouais, elle n’en savait rien du tout au final, et il fallait avouer qu’elle s’en foutait pas mal… ou presque, elle n’était pas aussi insensible qu’on pouvait le penser… Et puis de toute façon, qu’est ce qu’on s’en fout de tout ce qui peuvent se tromper sur sa personne !

    Enfin, maintenant qu’elle lui avait filé sa serviette, et qu’elle s’était excusée, elle aurait très bien put partir. Après tout, elle n’avait plus rien à faire ici, elle était fatiguée, elle avait froid et en plus de ça elle commençait sérieusement à avoir faim. Elle poussa un soupir avant de relever la tête, et de voir ça !
    Qu’est ce que c’était que ça ?! Cette tête qu’il lui tirait là ?! Elle n’avait rien fait à par s’excuser et ce n’était pas non plus quelque chose de vraiment surprenant, si ?! Et sans le vouloir, de se sentir observer de cette façon elle ne put que lui tirer la langue, ce qui était encore plus surprenant venant de sa part… Mais que voulez-vous, elle pouvait être pleine de surprises quand elle le voulait.

    « Au fait… Tu vas faire comment pour rentrer chez toi ?! »

    Grande question n’est ce pas ?! C’est qu’il allait avoir un mal de chien a rentrer chez lui tremper de la tête aux pieds, ou alors il allait attraper une énorme rhume en rentrant chez lui… Bien évidemment, c’était une bonne idée d’y penser maintenant qu’elle l’avait poussé dans l’eau. Oui, bon que voulez-vous, elle n’avait pas prévu d’avoir des remord… Et puis il n’allait pas se promener avec une serviette autour du crane si ?! Et soudainement, elle eut une sorte d’illumination, la trousse de secours dans la pièce fourre tout de la piscine…
    Et sans rien ajouter, elle se redressa trottant vers la dite pièce ! Pièce jamais fermée, heureusement, et elle ressorti armée d’une boite toute blanche qu’elle posa a coté de Jun. Sans rajouter quoi que ce soit, elle le força a lâcher la serviette autrefois blanche et maintenant rouge et rose. C’était franchement pas beau à voir, mais ça ne saigné plus énormément, fort heureusement, elle aurait bien été embêtée si il avait fait une hémorragie. Et armée de sa petite boite désormais ouverte, elle colla un pansement rose a fleure sur le front du jeune homme… Qui avait eut l’idée d’acheter ce genre de pansements ?! Ça faisait vraiment pas sérieux, mais bon ça ressemblait vraiment a l’entraineur toujours absent de faire ce genre de chose.

    « Voilà, et maintenant retire tes vêtements ! »

    Oh ! Mais qu’est ce qu’elle venait de dire là ?! C’était vraiment bizarre non ?! Et elle s’en rendit compte un peu tard, ces joues prirent rapidement une teinte rosée face à cette découverte. N’importe quoi Aoi ! Explique-toi donc…

    « Enfin… euh… Faut qu’on essor tout ça, sinon tu… tu sécheras jamais ! »

    Ok, la justification sonnait un peu étrange avec les bégaiements mais bon… On ne dira rien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saotome Jun

avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 26
Localisation : Right beside you! Nande?!

Identity
Doppleganger:: A vos souhaits! éwè Si vous me parlez pas en Japonais, je vais pas vous comprendre moi!
Classe:: 2-B
Liens:

MessageSujet: Re: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   Lun 26 Oct - 22:29

      Aoi ; « Au fait… Tu vas faire comment pour rentrer chez toi ?! »


    Ben comme tout le monde é.è ! J’vais prendre le bus xD Erm…Evidemment, la question lui semblait stupide ! C’est pas un petit bobo qui allait l’empêcher de rentrer chez lui et honnêtement, il ne voyait pas du tout en quoi ça la regardait. C’est sûrement pour ça qu’il ne répondit rien et qu’il se contenta de tapoter sa blessure tant bien que mal. M’enfin franchement, il n’avait pas l’habitude qu’on lui pose autant de questions même si elles étaient très simples pour tout dire. Faut dire que monsieur aimait se débrouiller tout seul et qu’il avait toujours eu du mal quand on s’intéressait un peu trop à lui ! En fait, même si il était à l’article de la mort il aurait encore trouvé le moyen d’être étonné et d’avoir l’air d’un poisson hors de l’eau mais que voulez-vous…Personne n’est parfait !
    Cependant, quand elle partit en trottinant, il ne pu s’empêcher de la regarder faire. Oi ! Elle n’allait tout de même pas le laisser comme ça alors qu’il était détrempé ! Elle pouvait pas appelé un taxi ou quelque chose dans le genre avant de se barrer dans un endroit inconnu ?! Mais il fut bien vite surpris de la voir revenir avec ce qui semblait être, selon lui, une trousse de soin ! Oo Une infirmière perso ?

    Jun ?
    Nani ?
    Baka ! *Sbam*

    Oui, il était baka et alors ? Voir quelqu’un prendre soin de lui et lui coller un pansement plus kitch tu meurs ce n’était pas dans ses habitudes ! M’enfin, le pauvre…Il n’était pas au bout de ses surprises et jamais il n’aurait pu imaginer entendre ça un jour !

      Aoi ; « Voilà, et maintenant retire tes vêtements ! »


    Heeeeh ? Elle lui faisait beaucoup plus peur tout d’un coup ! Elle allait le violer ! Le manger tout cru ! Après avoir tenter de le tuer, elle allait admirer son corps de demi dieu et lui sauter dessus pour n’en faire qu’une bouchée ! Il délire ? Et alors…J’vous rappel qu’il s’est pris un coup sur la tête et que cette fille vient de lui ordonner de retirer ses vêtements ! Non mais ça va pas bien ?! Elle le prenait pour quoi là ? Imaginez un peu si l’inverse c’était produit et qu’il lui avait demandé de retirer ses fringues ou pour le coup, son maillot ! Non mais…Heu…Il s’égare ? Totalement ! Et en plus il a un air totalement choqué sur le visage, genre grand parano qui se fait un film sans queue ni tête…Franchement, cette fille faisait peur tout de même ! Elle aurait pu être plus cool et préparer le terrain mais non, elle lui ordonnait de retirer ses vêtements comme ça …Jun allait finir à l’asile dans peu de temps…

      Aoi ; « Enfin… euh… Faut qu’on essor tout ça, sinon tu… tu sécheras jamais ! »


    Pfiou…Grand moment de soulagement et fin de ses films. Finalement, elle n’avait pas tord ! Il serait plus judicieux qu’il retire une partie de ses fringues avant de mourir congelé et surtout avant de rentrer chez lui. Faire le détrempé dans le bus ça ne lui plaisait pas vraiment ! Et puis, il s’était pas fait chier à customiser ses vêtements pour rien ! Fallait tout de même qu’il en prenne soin et qu’il les sèchent sinon ils seraient très certainement ruinés…Il va loin ? Oui et même très loin mais Jun adore ses vêtements et il fut même étonné de ne pas avoir cette idée plus tôt ! Non mais franchement…Il avait fallu que quelqu’un lui dise pour qu’il capte que rester dans des fringues trempés ce n’était pas vraiment l’idéal ! Il allait attrapé la mort si il ne faisait rien et hop ! étrangement, ses jambes reprirent du poil de la bête et il se leva d’une traite pour aller sur le banc un peu plus loin…Non mais vous ne pensiez tout de même pas qu’il allait se déshabiller juste à côté d’elle ! Youhou ! Z’êtes pas totalement cinglés ! Elle était tellement frappée qu’elle aurait pu lui donner un autre coup sur la tête et il n’en avait pas du tout envie !

      « T’aurais une autre serviette ? Celle-là est un peu… »


    Mouai…Tâchée ? Recouverte de sang ? Sale ? Et puis ce n’est pas parce qu’il commençait à retirer sa veste, son pull et son T-shirt qu’il allait accepté d’être toujours trempé en dessous. Pour le pantalon il verrait plus tard…Ben quoi ? Vous pensiez réellement qu’il allait se mette à poil comme ça ! Non mais vous n’êtes pas fous vous ?! Jun n’était pas exhibitionniste et honnêtement, a moitié nu c’était nettement plus intéressant que complètement nu et puis ça lui évitait des ennuis…Imaginez un peu si quelqu’un était rentré à ce moment là dans la piscine et qu’il les avaient trouvés ainsi ? L’un à moitié à poil et l’autre en maillot de bain ! Enfin, ne nous égarons pas…Pour le moment, sa première tâche était de se sécher rapidement et d’essorer ses vêtements avant de les mettre à sécher quelque part. Pourquoi il n’y avait pas de sèche-linge hein ? Ca aurait été beaucoup rapide et il n’aurait pas eu à attendre des lustres en se gelant les miches ! D’ailleurs, en parlant de miches…

      « T’as pas froid comme ça ? Ce serait idiot qu’on soit deux à tomber malade à cause de la piscine… »


    Mais bien sur…Très belle tentative totalement ratée et inutile ! Gambatte Jun ! Tu réussira à te rendre plus con que tu ne l’es déjà !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagatani Aoi
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 04/10/2009

Identity
Doppleganger:: Riding Hood
Classe::
Liens:

MessageSujet: Re: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   Lun 26 Oct - 23:12

    Ok, si elle s’était rendue compte que la façon dont elle avait dite les chose n’était pas adéquates, elle n’avait pas été la seule. Elle se sentait vraiment idiote d’avoir dit les choses de cette façon, mais bon… Enfin, il ne lui fallut pas très longtemps pour qu’il ne s’en remette et se lève. Il allait ou comme ça ?! Il avait décidé de vraiment rentrer chez lui dans cette tenue ?! Et bien non, et tout en le suivant des yeux, elle se rendit compte que ce charmant monsieur avait décidé d’aller se déshabiller un peu plus loin. Il était pudique ?! Il avait peur de quelque chose ?! Allons elle voyait des garçons a moitié nus a chaque fois qu’elle allait à la piscine, alors il était totalement impossible qu’il lui fasse le moindre effet…
    Enfin si il voulait vraiment rester loin d’elle, elle n’avait qu’à le laisser faire non ?! Après tout, elle ne voyait pas trop ce qu’elle aurait bien put faire autour de lui à ce moment là !

    « T’aurais une autre serviette ? Celle-là est un peu… »

    Toujours assise sur le sol froid de la piscine, elle sursauta en entendant la voix du jeune homme. C’est qu’elle n’avait pas pensé qu’il lui adresserait la voix une nouvelle fois, qu’il avait décidé de tordre ses vêtements loin d’elle et de repartir au plus vite vers l’infini et au delà. Mais il fallait bien qu’elle se rendre à l’évidence, ce n’était pas le cas.
    Jetant un coup d’œil a la serviette qui se trouvait un peu plus loin sur le sol, elle se rendit rapidement compte qu’il ne pourrait pas s’essuyer avec ça sans devenir rouge de sang ou pour en sentir l’odeur de loin. Rien de bien merveilleux.

    « T’as pas froid comme ça ? Ce serait idiot qu’on soit deux à tomber malade à cause de la piscine… »

    Elle n’eut pas le temps de répondre qu’il venait de lui poser une nouvelle question. Et bien elle était doublement surprise a ce moment là. Ce fut d’ailleurs ce qui la poussa à se lever, elle pourrait bien se rhabiller tout en allant chercher une serviette dans ce qui lui servait de casier dans les vestiaires. Après tout, elle n’en avait plus vraiment besoin, elle avait eut le temps de secher à force de trainer, et de courir dans tous les coins.

    « Si un peu, je vais m’habiller et je te ramène…ça ! »


    Silence radio durant un petit instant, non mais c’était quoi ça… Aoi réveilles toi ! Ca ne faisait absolument pas sérieux de sa part… En même temps, elle avait de quoi être surprise face à ça ! C’est qu’il en cachait des chose ce jeune garçon, et s’il n’avait pas eut ce foutu mauvais caractère il aurait certainement était le garçon parfait ! Mais bon on peut pas tout avoir… Reprends toi Aoi, dépêches toi… Ou le pire est à venir !
    Et quand on parle du pire, on parle bien sûr de la porte que la demoiselle se prit en pleine face.

    « Aie ! »

    Et pour la deuxième fois de la journée elle tomba sur les fesses, vaincu par l’environnement qui l’entourait. Non mais sérieusement ce n’était pas le genre de chose qui était censé lui arriver, et vous n’imaginez même pas surprise quand elle se rendit compte que ce qui lui chatouillait le nez à ce moment là n’était rien d’autre que du sang. Pouah, comme si elle avait vraiment besoin de ça ?!
    Allez savoir si c’était la vue du garçon a moitié nu ou le choc contre la porte, qui lui fit cet effet… Quoi qu’il en soit, elle était encore assise sur ses fesses, et elle avait a présent horriblement mal au crane… Non mais sérieusement, ce n’était vraiment pas sa soirée, et cela faisait déjà bien longtemps qu’elle ne s’était pas sentie aussi maladroite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saotome Jun

avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 26
Localisation : Right beside you! Nande?!

Identity
Doppleganger:: A vos souhaits! éwè Si vous me parlez pas en Japonais, je vais pas vous comprendre moi!
Classe:: 2-B
Liens:

MessageSujet: Re: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   Mar 27 Oct - 0:02

      Aoi ; « Si un peu, je vais m’habiller et je te ramène…ça ! »


    Il est des jours comme ça ou il vaut mieux rester chez soi non ? Du moins, c’était ce que Jun se disait alors qu’il essorait tant bien que mal ses vêtements ! Il avait froid, il était toujours trempé de la tête au pied et il était sur que toutes ses affaires allaient souffrir de l’eau…Déjà que bon…Le portable était sûrement mort mais le reste alors ! Les feuilles qu’il avait dans ses poches allaient déteindre sur les vêtements et il devrait d’une manière ou d’une autre rattraper les dégâts ! Non mais en plus, il ne ressemblait plus à rien maintenant ! Adieu le brushing de la mort qui tue et tout et tout !

      Aoi ; « Aie ! »


    Ehhh ? C’était quoi encore ça ? J’vous avouerais franchement que Jun n’avait plus trop fait attention à Aoi depuis qu’il lui avait parler et alors ?! Il avait bien d’autres chats à fouetter mais forcé de reconnaître qu’elle s’était sûrement fait mal quelque part il tourna la tête dans sa direction et la…C’est le drame ! Elle venait de se prendre la porte ! Vous imaginez, la porte ! Et elle se retrouvait encore une fois les quatre fers en l’air…Bon ok, c’est une façon de parler mais tout de même ! A vos chaloupes, camarades! Oh, pardon… - Bwahahahaha - Voilà que Jun laissait ses vêtements pour aller voir ce qui n’allait pas ! Décidément, elle était vraiment très maladroite ou alors totalement débile…Enfin, l’un dans l’autre c’était du pareil au même non ? Et puis c’est qu’il en fallait du cran pour se ridiculiser deux fois de suite en si peu de temps ! A croire que les filles avaient des absences par moment ne ? Et puis…Honnêtement, elle avait fait comment pour se prendre la porte ? Elle avait besoin de porter des culs de bouteilles en temps normal ou quoi ? Il fallait vraiment qu’elle soit miro comme une taupe pour ne pas voir que la porte en face d’elle n’était pas une hallucination sortie tout droit de nul par mais bien un objet réel !

    Enfin, le voilà maintenant arrivé à sa hauteur…Oui…C’est étrange n’est-ce pas ? Il aurait tout aussi bien pu l’ignorer mais avouons le, elle lui avait tout de même sauvé la vie quelques minutes auparavant et pour une fois, il acceptait une courte trêve…Mais vraiment très courte alors ! Faut pas déconner non plus ! Vous pensiez tout de même pas qu’ils allaient devenir les meilleurs amis du monde en si peu de temps ?! C’est pas comme si Jun avait digéré le fait qu’elle lui ait collé une gifle sans raison non mais oh ! Cependant, il ne put s’empêcher de sourire en voyant la tronche qu’elle avait…Un peu plus et il se serait roulé par terre. Malheureusement, Jun n’est pas quelqu’un de très expansif et un sourire c’est déjà pas mal ! D’autant plus, qu’avouons le, elle n’avait pas grand chose mis à part un saignement de nez…Ils faisaient la paire pour la peine ! Les glandus de la piscine qu’on allait les appelés si ils continuaient à se vautrer dans tout les coins !

      « Si ça continue comme ça, tu vas réussir à nous emmener tous les deux à l’hôpital »


    Eh ouai…Et alors ? C’était la vérité après tout…Ou pas…Mais Jun n’avait pas pu s’en empêcher et puis souligner les problèmes de maladresse des gens c’était tout de même assez marrant bien que pas sympathique du tout. En fait…Ils en étaient revenus au point de départ ! Et si ça continuait comme ça et qu’il ne tenait pas sa langue, il allait finir une nouvelle fois dans l’eau et elle ne viendrait pas l’aider ce coup-ci ! Pauvre de lui…Il allait devoir tenir sa langue et allait même peut-être l’aider…

      « Tiens…Lèves-toi. »


    Et là ! Oh grand miracle de la mort qui tue ! Il lui tendit la main…Et même les deux mains ! Youhoooooo…Et puis si je vous dit qu’une fois qu’elle se serait relevée il allait la ramener sur un banc pour jouer au docteur vous y croyez ? Non…Vous devriez peut-être…On ne sait jamais après tout, un docteur qui prend soin de son infirmière c’est tout de même sympa mais ne nous égarons pas…Jun ferait sûrement un très mauvais docteur et je parie qu’Aoi n’aurait pas très envie de tester ses remèdes de grand-mère enfin ça…C’est une autre histoire mais la question est on ne peut plus importante ! Nan mais oh…Qui a dit qu’il avait vidé tout le rhum possible et imaginable hein ? Il ne faisait pas que de la merde tout le temps non plus…Même si il en faisait souvent…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagatani Aoi
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 04/10/2009

Identity
Doppleganger:: Riding Hood
Classe::
Liens:

MessageSujet: Re: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   Mar 27 Oct - 18:24

    Pas une seule larme, non rien de tout ça, juste une grande surprise face au filet de sang qui coulait de son nez. Non mais oh, franchement à quoi elle jouait ?! C’était pas la première fois qu’elle voyait des garçons torse nue, elle faisait quand même de la natation. Elle se sentait vraiment idiote d’avoir ce genre de réactions, et en plus ce n’était pas du tout son genre de garçons. Mais bon avouons qu’il n’était pas moche du tout et plutôt bien fait de sa personne non ?! Ah ! Mais qu’est ce que tu raconte Aoi ! T’es carrément en train de partir en live, réveilles-toi, ce n’est pas encore le moment de passer du coté obscur de la force !
    Poussant un soupir face à ses propres divagations, elle ne se rendit pas tout de suite compte qu’une certaine personne était en train de se diriger vers elle ! En même temps comment aurait elle put le deviner : il ne faisait pas de bruit, et ce n’était pas quelque chose qu’on pouvait attendre de sa part.

    « Si ça continue comme ça, tu vas réussir à nous emmener tous les deux à l’hôpital »

    Et ce fut en sursautant qu’elle accueillit les mots du jeune homme, non mais franchement qu’est ce qu’elle pouvait avoir l’air cruche par moment… Et oui Aoi n’était pas le genre de fille a aimer ressembler à une cruche, et comme la plupart des gens elle n’aimait pas l’hôpital. Autant ça ne l’aurait pas dérangé de l’emmener lui, elle se voyait mal sur un brancard juste parce qu’elle saignait un peu du nez ou qu’elle s’était juste égratignée un tout petit peu la main. Et oui ce qui lui avait paru être énorme et terriblement douloureux devenait en un instant tout petit minuscule à l’idée d’aller à l’hôpital, que voulez vous c’était un peu ça l’inconstance féminine !

    « Tiens…Lèves-toi. »

    Se lever à oui ! En voilà une de bonne idée , et ce fut bien à l’aide de ses propres moyens qu’elle se redressa… Comment ?! Elle avait osé ne pas se servir de la main qu’il lui avait tendu ?! Ouais, bah sachez tout simplement qu’elle ne l’avait pas vu, et que ça aussi ça faisait parti des choses auquel on ne pouvait pas toujours s’attendre ! Après tout, elle aurait certainement vu cette main qu’il lui tendait si il avait eut la gentillesse de la lui proposait quand elle était tombée la première fois… Et non Aoi a une très bonne vue, elle est juste un peu dissipée par moment !
    Quoi qu’il en soit une fois debout, le nez toujours en train de saigner, parce que personne n’avait eut la bonne idée de l’aider, elle se retrouva dans l’obligation de frotter son postérieur arrière train en proie à d’horrible poussière venue de l’extérieur ! Et ce fut là, qu’elle se rendit compte de sa nouvelle bourde, d’ailleurs mieux valait fuir au plus vite avant qu’il ne sorte de sa rêverie… Bah oui, parce que là, elle ne savait pas trop ou était parti son esprit mais il avait l’air d’être au abonné absent !

    « Je reviens ! »

    Aussi vite dit, aussi vite fait, elle était partie comme une flèche sans se reprendre une seconde fois la porte… Vite vite vite ! Cours Aoi, cours !
    Et après avoir manqué de se casser la figure dans le tournant des couloirs, elle arriva enfin dans le vestiaire des filles du quel elle referma la porte avec une violence inouïe ! Avec un peu de chance, il croirait qu’elle avait disparu comme par enchantement… Oui, on y croit tous !

    « Mais qu’elle idiote tu fais Aoi ! Tu tiens vraiment à te faire tuer ?! Demain on va retrouver ton corps tout bleu dans une rivière et on tu deviendras un fantome pour l’éternité ! »
    Oui là, alors qu’elle était en train de se rhabiller en quatrième vitesse, on pouvait dire qu’elle était carrément en train de délirer… Mais c’était certainement dû au coup qu’elle s’était prise avec la porte.
    Habillée en moins de cinq minutes, et serviette en main, elle se sentait pas tellement prête a repartir ! Mais bon !

    « Nobuta power chunyu ! Aja Aja Fighting! Que la force soit avec moi!»

    Et elle retourna vers la piscine pour donner au bonhomme la serviette qu’elle allait gracieusement lui prêter… Enfin si elle survivait !
    Ouais, elle s’attendait vraiment à se faire tuer quand elle repoussa la porte, mais bon avec un peu de chance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saotome Jun

avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 26
Localisation : Right beside you! Nande?!

Identity
Doppleganger:: A vos souhaits! éwè Si vous me parlez pas en Japonais, je vais pas vous comprendre moi!
Classe:: 2-B
Liens:

MessageSujet: Re: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   Mar 27 Oct - 22:50

      Aoi ; « Je reviens ! »


    Heeeh ? Elle partait comme ça ? Comme un flèche ? Après s’être levée sans prendre la peine de noter qu’il voulait bien l’aider ? Non mais franchement…Les filles ça reste tout de même hallucinant ! On ne sait jamais sur quel pied danser avec elle, surtout quand elle partent comme des furies pour se planquer dans des vestiaires…Oui bon…C’est étrange qu’il pense de cette façon mais tout de même ! Aoi agissait de manière étrange et il devenait complètement gaga…Pauvre Jun…Un peu plus et il allait finir dans un cercueil si elle continuait à agir sans commune mesure. Mais qu’est-ce qu’il lui prenait là hein ? Il était totalement en train de délirer sur n’importe quoi. Depuis quand s’intéressait-il aux agissements des gens ? Elle partait se planquer ? Et bien qu’elle le fasse et qu’elle se perde en route pour ne jamais revenir. Au pire, elle pourrait lui poster la serviette par la poste vu qu’il allait sûrement rester là pendant un bon bout de temps à attendre que ses fringues sèchent.
    D’ailleurs en parlant de fringues, il allait retourner auprès d’eux comme un bon papa qui prend soin de ses enfants chéris. Car oui…Les vêtements de Jun son de précieux enfants qu’il se doit de surveiller au risque qu’il ne disparaissant sans laisser de traces !

      Aoi ; « Nobuta power chunyu ! Aja Aja Fighting! Que la force soit avec moi!»


    Et là ! On se dit que dans la vie, il y a deux genre d’hommes ! Et si il ne s’agit pas de celui qui creuse et de celui qui tient le flingue, il s’agit des intelligents et des frappadingues…En l’occurrence, la frappadingue c’était elle ! Non mais franchement, lui qui allait gentiment retourner à ses petites affaires, le voilà couper dans son élan. Il se retourna donc vers la porte. Complètement ahuris par ce qu’il venait d’entendre…Franchement, la race humaine était étrange parfois et les méandres du cerveau d’Aoi semblaient encore plus défoncés que les siens ! Elle avait dit quoi déjà ? Nobuta Power ?! Non mais elle n’allait vraiment pas bien celle là ! Il allait devoir l’emmener aux Urgences, la faire interner ! Tout et n’importe quoi qui aurait pu lui venir en aide ! Et c’est ainsi qu’il se retrouva comme un con devant elle quand elle réapparut sans se prendre la porte !
    Pour le coup…La tête de poisson n’était plus à l’ordre du jour. On aurait même pu croire qu’il s’inquiétait de sa santé mentale en la regardant revenir toute habillée…Honnêtement…Elle était cinglée ! Et lui, il devait avoir l’air encore plus attardé alors qu’il la regardait sans cesses d’ouvrir et de fermer la bouche…Interdit ! Complètement choqué, étonné et tout ce que vous voulez d’autre ! On aurait dit un mollusque, une huître, une moule, un calamar géant ! Tout ce que vous voulez qui se rapproche de l’état de mollusque décérébré car avouons là, ça le représentait très bien en ce moment même et il eu toute les peines du monde à se ressaisir…

      « Tu vas vraiment pas bien…C’est pire que ce que je pensais… »


    Finalement, pour sa propre santé mentale, il valait peut-être mieux qu’il l’évite autant qu’il le pouvait. Et c’est ainsi qu’il retourna a son banc sans lui accorder plus d’attention. Faut le comprendre en même temps. D’extérieur, Aoi ne ressemblait vraiment pas à la fille capable de faire des conneries plus grosses qu’elle et la en moins de quelques heures, elle avait faillit le noyer, s’était ramasser deux fois de suite dont une fois en se prennant un porte et maintenant elle se mettait à hurler pour se donner du courage ! Mais elle avait quoi dans le citron ? Que pouvait-elle bien avoir dans son esprit en ce moment même ?! Non…Finalement, il ne le demanderait pas…Il ne voulait pas savoir…Mieux vaut rester sur des impressions à peut près potables plutôt que de chercher a s’enfoncer encore plus dans la boue…

      « Tu as dis quoi déjà ? Nobuta Power Chunyu ?! Non mais tu ne vas vraiment pas bien… »


    Ouai…La porte avait du être sacrément mauvaise avec le visage d’Aoi pour qu’elle aille si mal que ça. Jun l’imaginait presque en train de danser ou de faire une chorégraphie toute seule dans les vestiaires ! Non mais vous imaginez la scène vous ? Une fille qui se met à danser en hurlant dans les vestiaires de la piscine et malheureusement pour lui, il étouffa un rire alors qu’il se remettait à essorer ses vêtements…Cette bonne femme était siphonnée !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagatani Aoi
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 04/10/2009

Identity
Doppleganger:: Riding Hood
Classe::
Liens:

MessageSujet: Re: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   Mer 28 Oct - 0:59


    « Tu vas vraiment pas bien…C’est pire que ce que je pensais… »

    Elle tremblait de le tête au pied, bien sûr quelque chose d’à peine perceptible mais tout de même… Enfin bref, elle ne mit tout de même pas très longtemps à se remettre de ses émotions, elle n’avait rien demandé, c’était de sa faute à lui un point c’est tout. Elle avait fait un effort et avait été jusqu’aux vestiaires des filles pour lui ramener son draps de bain pour qu’il se sèche convenablement et voilà comment il la remercier ?! Il se foutait ouvertement d’elle, non mais sérieusement, toute sa gène, honte et peur venait de disparaître au profit d’un énorme morceau de fureur.
    Décidément, ils étaient du genre irrécupérable, mais il fallait aussi croire, que la trêve était terminée. Ca avait été sympathique le temps que ça avait duré, mais rien n’est éternel n’est ce pas…

    Mais bon sang, qu’est ce qu’elle lui avait fait pour qu’il ne réagisse de façon aussi… désagréable avec elle dès qu’elle faisait quelque chose ? Ah, oui… Elle lui avait donné une gifle, mais là sérieusement ce n’était pas de sa faute mais bel et bien, encore une fois de la sienne ! Après tout c’était lui qui l’avait poussé, et pas de chance pour lui, à ce moment là, elle n’avait pas été à prendre avec des pincettes ! Et oui… elle était comme ça !
    Et puis le voir lui tourner le dos de cette façon pour repartir vers ses vêtements de cette façon, c’était encore pire ! Il pouvait au moins lui faire face quand il parlait, surtout si c’était pour dire ce genre de chose ! Est ce qu’elle s’était foutu de sa tronche de cake en gelé quand il avait failli se noyer parce qu’il n’était pas foutu de flotter ?! Même pas capable de faire la nage du petit chien alors que les plus petits des bébés savaient le faire ! Non mais sérieusement, si ce n’était pas abusé !

    « Tu as dis quoi déjà ? Nobuta Power Chunyu ?! Non mais tu ne vas vraiment pas bien… »

    Les mots de trop ?! Assurément, elle avait carrément envie de l’étrangler après qu’il ait dit ça, de un parce qu’il avait une culture Drama complètement naze et en plus de ça parce qu’elle n’aimait vraiment pas qu’il lui dise qu’elle n’était pas bien… Il n’était pas net non plus lui.
    Et Aoi comme toujours, impulsive et lunatique à souhait, vit rouge, pour ne pas dire écarlate, et il ne lui fallu pas longtemps pour s’emparer des vêtements que le jeune homme avait retirer. Elle l’avait aidé, et sentait bien que ce qu’elle avait fait était une véritable erreur, il était temps de tout arranger n’est ce pas. Et sans rien dire, elle se précipita vers l’eau pour y jeter les vêtements du jeune homme.

    « Débrouille-toi tout seul, le prochaine fois rappelle moi de ne pas t’aider puisque je ne suis pas bien ! »

    Elle avait pensé et elle avait fait.
    Mécontente à souhait, elle lui jeta un regard, tentant de bien lui faire comprendre que tout ce qu’il venait de lui dire ne lui avait absolument pas plus… Mais bon allez savoir si ça avait vraiment une quelconque importance pour cette espèce de brute sans cervelle ?! Et puis qu’est ce qu’elle s’en foutait elle aussi ?! Il était temps de rentrer chez elle, et de ne plus s’occuper de lui, mieux valait ne plus l’approcher ça devenait véritablement problématique après. Ce fut donc, sans la moindre once d’hésitation qu’elle prit le chemin de la sortie, sans ce prendre cette fois si la porte… Il était enfin temps de rentrer chez soi, enfin, et pourtant, il fallait se rendre à l’évidence, il n’allait pas la laisser partir comme ça, même si c’était ce qu’elle souhaitait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saotome Jun

avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 26
Localisation : Right beside you! Nande?!

Identity
Doppleganger:: A vos souhaits! éwè Si vous me parlez pas en Japonais, je vais pas vous comprendre moi!
Classe:: 2-B
Liens:

MessageSujet: Re: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   Mer 28 Oct - 1:32

      Aoi ; « Débrouille-toi tout seul, le prochaine fois rappelle moi de ne pas t’aider puisque je ne suis pas bien ! »


    Elle venait de faire quoi là ?! Jeter ses vêtements ?! Dans l’eau en plus ?! Bien…Saloperie de bonne femme sans cervelle ! J’vous jure, si il était resté jusque là très calme, ça n’était plus du tout le cas et si la fureur c’était emparée de Aoi, de son côté c’était un volcan qui entrait en éruption. Le Vésuve n’aurait pas fait plus de dégâts que lui quand il se mit à courir pour la rattraper ! Il est des choses qu’il ne faut pas faire à ce que l’on dit et bien tant pis…Jun allait les faire et les unes à la suite des autres ! Pour commencer, quand il fini enfin par la rattraper car avouons le, il avait marqué un temps d’arrêt entre le moment où ses vêtements étaient tombés dans l’eau et celui ou elle parti, il l’empoigna par le bras. Rien à foutre qu’il lui fasse mal, rien à foutre qu’elle se mette à hurler, rien a foutre qu’elle ait des bleus ou n’importe quoi d’autre dans le genre. Pour l’instant, son but était de la traîner à nouveau dans la piscine pour la coller à quelques centimètre du grand bain. Honnêtement, il aurait tout aussi bien pu la trainer par les cheveux que ça n’aurait fait aucune différence pour lui. Elle pouvait faire tout ce qu’elle voulait, il n’allait pas la laisser partir avant qu’elle lui ait récupéré ses vêtements. Oh…Bien sur, il aurait put se servir de la perche mais non…Jun n’avait pas envie et il était présentement trop énervé pour laisser couler la dernière connerie de la jeune fille.

    Une fois son but atteint, il se baissa quelque peu histoire qu’elle voit bien son expression et tout ce qui s’en dégageait. Honnêtement, Jun lui aurait sûrement encastré la tête dans un mur si elle n’avait pas été une fille, mais il est des principes qu’il ne fait pas bon rompre et ce à n’importe quel prix. Il se contenta donc de la fixer pendant quelques instant avant de baisser la tête pour se calmer un peu les nerfs. Quand Jun était en colère, ça ne se voyait pas qu’un peu. Fini le regard froid et vide, fini l’air impassible, envolé la sensation de vide. Quand Jun s’énervait toutes ses émotions semblaient jaillir par les pore de sa peau. Son regard devenait noir et brûlant, ses traits se tiraient et on pouvait très clairement voir ses veines gonfler dans certains endroits. En gros…Ca ne présageait rien de bon.

      « Tu t’es cru maligne là ? Pendant l’espace d’un instant ? Tu y as pris du plaisir au moins ? Non parce que mettre les gens dans la merde c’est bien mais c’est encore mieux quand on y prend plaisir non ? »


    Il releva la tête, la regarda un instant et pointa ses vêtements de sa main libre. Faut dire qu’il n’était pas près de lâcher le bras de la jeune fille et il était hors de question qu’il le fasse avant qu’elle ait répondu à ses questions. Oui…Jun avait beaucoup de questions a lui poser et la première était sûrement « Mais pourquoi t’assumes pas quand tu fais une connerie ? Au lieu de te barrer comme poule mouillée tu ferais mieux d’assumer ! » Evidemment, présentement, il se foutait de la réponse. Tout comme il se foutait qu’elle réponde à ses précédentes questions. Parler lui donnait cependant l’occasion de penser à autre chose qu’a lui en coller une et ce n’était pas plus mal. Il avait déjà bien assez de mal avec ses autres soucis alors se rajouter celui-là n’était vraiment pas pour lui faire plaisir.
    Il la regarda, regarda une nouvelle fois par terre et soupira. Honnêtement, il lui avait pris quoi de la ramener là ? Il savait très bien qu’elle ne lui ferait pas le plaisir de récupérer ses vêtements et lui n’avait aucune envie de le faire à sa place. C’est pas dieu possible d’être têtu comme ça ! Pourquoi les gens campaient-ils toujours sur leur positions hein ? Pourquoi ne pas se forcer à faire ce que l’on n’a pas envie de faire ? il aurait tout aussi bien pu la laisser partir et récupérer ses vêtements lui-même mais non ! Il c’était laissé emporté et comme d’habitude ça n’avait pas été très judicieux mais Jun n’était pas des plus réfléchit quand ses émotions prenait le dessus et il fini par la lâcher…
    Il la regarda encore quelques instant avec un certain dégoût dans les yeux avant de partir récupérer la serviette pour se la passer sur les épaules. Il ne lui demanderait pas d’aller récupérer ses vêtements, elle ne le ferait pas et lui non plus alors autant laisser tomber et partir ! Ce qu’il fit. Jun passa la serviette tâchée de sang sur ses épaules et se dirigea lui aussi vers la sortie. Cette fille ne servait à rien, elle l’énervait et la poubelle situé près de la porte en prit pour son grade à son passage ! Non mais je vous jure…Saloperie de bonne femme qui ne sert à rien ! Hors de question qu’il perde plus de temps en sa compagnie mais il fut bien forcé d’avouer que s’adosser au mur avant de quitter les lieux était la meilleure chose à faire. Jun le savait, énervé comme il l’était, il n’était vraiment pas prudent qu’il quitte tout de suite l’établissement au risque de tuer plusieurs personnes en cours de route mais franchement si ça n’avait pas été pour sa propre sécurité à lui et parce qu’il voulait rentrer chez lui entier et en bonne santé, il serait sûrement partie qu’il soit à moitié nu ou complètement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagatani Aoi
Admin
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 04/10/2009

Identity
Doppleganger:: Riding Hood
Classe::
Liens:

MessageSujet: Re: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   Mer 28 Oct - 19:43

    Et comme el[le l’avait imaginé, elle n’eut pas le temps de faire des kilomètres avant de se faire rattraper avec une certaine brutalité par le poignet. Allons c’était à prévoir, mais elle n’avait pas non plus envie de se faire arracher le bras par cette brute épaisse ! Non mais oh, il pouvait arrêter de tirer, et encore heureux qu’elle ne se débâte pas sinon, elle y aurait réellement perdu une partie de son corps.
    Sérieusement, il n’y avait pas de quoi se mettre en colère pour si peu, ce n’était que trois pauvres bout de tissus qui flottaient remarquablement bien à la surface de l’eau, un petit coup de perche et il aurait tout récupérer ! Ou était l’intérêt d’aller la rechercher alors qu’il semblait évident, qu’elle ne les lui rendrait pas. Il aurait beau la jeter au milieu de la piscine, elle ne les lui ramènerait pas, et ce même si il la rejetait dans l’eau encore et encore à chaque fois qu’elle en sortirait !
    Tête de mule ?! Mais non pas du tout, elle n’aimait juste pas être prise pour une idiote, elle n’aimait pas qu’on la traite comme il le faisait… Et il lui semblait tout ce qu’il y a de plus normale de le lui faire comprendre, qu’importe les moyens… Effectivement, il fallait avouer qu’elle n’avait peut être pas choisi les bons moyens pour exercer sa vengeance et ce depuis qu’ils s’étaient rencontrés depuis la toute première fois ! Mais que voulez vous on se refait pas !

    « Tu t’es cru maligne là ? Pendant l’espace d’un instant ? Tu y as pris du plaisir au moins ? Non parce que mettre les gens dans la merde c’est bien mais c’est encore mieux quand on y prend plaisir non ? »

    Elle aimait pas tellement quand on lui criait dessus, et elle se sentait vraiment toute petite a coté de lui, pourtant elle était loin d’être petite pour un japonaise. Enfin, bref, tout ça pour dire que maintenant elle se sentait coupable d’avoir rejeter ses vêtements dans l’eau, mais ce n’était pas non plus entièrement de sa faute, et lui il ne s’en rendait pas compte… Non il ne se remettait absolument pas en question, et au final, elle ne faisait que se sentir un peu plus idiote vis à vis de ses sentiments sur la situation…
    Et puis, elle ne voyait absolument pas pourquoi elle aurait prit du plaisir à faire ce genre de chose ! Elle n’était pas comme lui, elle ! Elle n’aimait pas spécialement faire du mal aux autres, et encore moins mal se comporter en leur compagnie, mais lui avait le don de l’énerver !
    Alors au final, mieux valait ne rien ajouter. Ce qu’elle fit avec plus de facilité qu’elle ne l’aurait pensé, il ne fallait pas empirer la situation ou alors l’un des deux allait vraiment finir par y passer et il y avait beaucoup plus de chance pour que soit elle qui finisse à l’hôpital plutôt que lui ! Mais à son grand étonnement, après sa longue tirade, il préféra partir. Où ?! Elle ne savait pas trop, et elle n’avait pas tellement envie de savoir, elle se contenta de le regarder se retirer sans rien ajouter, la mine toujours grave.

    « Ah… il m’énerve ! »

    Et pourtant, il avait beau l’énerver, elle s’arma quand même de la perche, toujours trop lourde pour elle pour sortir les vêtements de cette espèce d’abruti de l’eau. Et sortir des vêtements alourdis par l’eau ce n’était pas spécialement facile pour les bras fatigués de Aoi, une Aoi qui se demandait encore pourquoi elle faisait ce genre de chose ! Certainement parce qu’elle se sentait vraiment coupable, enfin… Elle n’avait pas vraiment envie de lui courir après pour lui rendre ses vêtements, alors s’il n’était plus dans le coin et bien elle… Elle les laverait et les lui rendrait ! Oui, elle était comme ça… Que voulez vous !
    Enfin elle réussit a tout ramener, encore heureux que ça flottait, et après un long, douloureux moment d’essorage elle prit la décision de partir de là. Imaginez donc qu’elle fut sa surprise quand elle remarqua que la brute n’était pas rentrée chez elle…Logique vu qu’il n’était pas vraiment habillé, mais nous pardonnerons ce petit manque d’observation de la demoiselle. Il était là… Et sans rien ajouter elle lui mit ses vêtements dans les mains.
    Ce n’était vraiment pas la peine qu’elle rajoute quelque chose, mieux valait qu’elle parte maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saotome Jun

avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 26
Localisation : Right beside you! Nande?!

Identity
Doppleganger:: A vos souhaits! éwè Si vous me parlez pas en Japonais, je vais pas vous comprendre moi!
Classe:: 2-B
Liens:

MessageSujet: Re: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   Mer 28 Oct - 23:34

    Adossé contre son mur, Jun ruminait furieusement. Cette journée n’était pas loin d’être la pire de sa vie ! Ou du moins, la pire qu’il eu vécu depuis longtemps et il n’était pas près de l’oublier. Il avait tout d’abord été réveillé brutalement d’une sieste réparatrice. L’autre hurluberlu c’était cassé la figure deux fois, elle avait failli le noyer, avait jeter ses vêtements dans l’eau et il l’avait traîné une nouvelle fois dans la piscine avant de partir se calmer plus loin. C’est fou ce qu’elle pouvait déclenché comme sentiments chez lui. Mais une chose était sûre, il ne pouvait pas la voir en peinture. Elle était cruche, elle faisait potiche et elle brassait du vent pour pas un rond. En gros, elle représentait tout ce que Jun détestait chez les gens et encore plus chez une femme. C’était un être inutile née pour lui mettre des bâtons dans les roues et lui faire la morale ! Elle était, dans un certain sens, pire que sa mère et son père réunis et ce n’était pas peu dire ! Mais il fut tout de même forcé d’avouer qu’elle le surprenait aussi beaucoup et si les premiers instant de stupeurs et d’agacement passait plus ou moins rapidement c’était pour laisser place à une once d’amusement et quand on connaît le bonhomme ce n’est pas rien ! Réussir à le faire s’intéresser à quelque chose ou à quelqu’un est une très grande preuve d’intelligence ou de courage…Ca dépendait des points de vue.

    Et encore une fois, quand il releva la tête après avoir enfin trouvé une solution potable pour rentrer chez lui, elle le surpris encore en déposant des fringues certes trempés mais tout de même un peu essorés. Honnêtement, ça lui évitait de courir jusqu’aux casiers pour aller chercher sa tenue de sport ce qui le soulageait grandement. Jun étant une fashion victim il est impensable pour lui qu’il se trimballe dans les rues avec le survêtement de l’école sur le dos. Il préférait largement courir à poil dans la rue plutôt que de porter ce genre de chose en dehors des cours de sports. Même chez lui il ne se laissait pas aller de la sorte alors imaginer bien que sous son masque impossible il dansait en sautillant. Certes, ses fringues étaient trempés mais c’était nettement mieux que de porter un T-shirt horrible comme le slip de sa grand-mère ! Mais têtu et buté comme il l’était, n’allez pas croire qu’il allait la remercier. Fallait pas pousser mémé dans les orties. Il se contenta juste de remettre sa veste en glissant le reste sous ses bras. Il allait peut-être attrapé la mort comme ça mais vu l’ambiance, il n’avait pas envie de rester une minute de plus dans la piscine et son ventre commençait à furieusement crier famine. Et puis, il ne fallait pas oublié qu’il avait des choses à faire de son côté et qu’il avait déjà perdu assez de temps comme ça. C’est donc détrempé et à moitié habillé qu’il quitta la piscine sans un mot de plus. De toute façon, il n’avait vraiment plus rien à lui dire. Ni au revoir, ni adieu, ni merci et encore moins une excuse quelconque. Fallait pas déconner non plus…

    Et puis à quoi ça servirait qu’il s’excuse hein ? Déjà, il ne serait pas sincère avec elle et c’était très limite de s’excuser sans sincérité. De plus, elle ne les accepterait sûrement pas et ça finirait une nouvelle fois en joute verbale ou en bain de sang. L’un et l’autre étant tout à fait probable selon son point de vue car il faut bien avouer que quand il s’agissait d’eux, on pouvait s’attendre à tout ! Ben quoi ? Jun n’agit pas toujours comme ça…Il ne va pas ennuyer le monde en règle général. Ou alors très peu et uniquement parce qu’on l’a cherché avant mais avec elle, c’était différent. Elle aurait put faire tout ce qu’il aimait qu’il n’aurait pas trouvé mieux que de se foutre d’elle à longueur de journée…C’est étrange vous dites ? Et d’où c’est étrange hein ?! Il ne pouvait pas la voir, elle ne pouvait pas le voir et il ne s’en portait pas plus mal. En fait, a partir de maintenant il allait même éviter de trop la chercher quand de l’eau se trouverait à proximité. Il se contenterait des couloirs de l’établissement et encore, uniquement dans ses bons jours…Ils étaient rares mais ça arrivait tout de même de temps en temps ! Enfin…Ceci était une histoire totalement différente. Présentement, Jun quittait la piscine en s’égouttant tant bien que mal. Il devait vraiment avoir l’air d’une serpillière et son humeur descendit encore plus profondément dans ses chaussettes. Sa sœur avait intérêt à avoir fait à manger sinon il allait quitter la maison sans même prendre une douche pour trainer jusqu'à pas d’heures avant de s’endormir comme une masse en râlant…Oui, en râlant ! Parce que ça fait du bien de râler de temps en temps et que même si ce n’est pas la classe ça fait énormément de bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tous à la piscine...ou presque [Jun]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tous à la piscine...ou presque [Jun]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recherche astuce pour amener le radier dans la piscine
» [Réalisation] Une barrière de piscine en ferronnerie
» Piscine : l'oxygéne actif , alternative au chlore
» remplissage de la piscine
» Salutations à tous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokohama's Nightmares :: Kanryû Gakuen :: Tout le sport ! :: Piscine-
Sauter vers: