Yokohama's Nightmares
Comment? Tu n'es toujours pas inscrit?!
Et bien alors?! Qu'est ce que tu attends?!
Rejoins nous! Vite vite vite!



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous recherchons des joueurs pour: Jin'sei no Bushi et Others!!
Event pour Halloween: En cours (Durée d'une semaine sur tout le forum)

Partagez | 
 

 Guidée par un pressentiment [ Libre: pour un Jigoku ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Mori Haiko

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 10/10/2009

Identity
Doppleganger:: Dark Wolf
Classe:: 1-C
Liens:

MessageSujet: Guidée par un pressentiment [ Libre: pour un Jigoku ]   Dim 18 Oct - 16:27

Matin brumeux. Le port est couvert par une épaisse couche de brouillard et on n’y voit pas à 1 mètre ! Les conditions météorologiques sont telles qu’il a été déclaré nécessaire de cesser toute activité sur le port, tant que le voile gris opaque ne se serait pas levé. Les marins sont particulièrement en rogne, étant donné qu’ils sont privés de leur unique moyen de revenu ! Mais ça, personne n’en a rien à faire… Les docks sont un de ces nombreux endroits où l’injustice est criante. De riches entrepreneurs, qui possèdent leurs usines dans ces zones spéciales exonérées de taxes, et qui exploitent des hommes dans des conditions de travail inadmissibles. Ces mêmes hommes qui doivent maintenant attendre des heures que le brouillard veuille bien disparaitre… Et ces heures-là ne seront pas payées… Evidemment, on se gardera bien de laisser filer de l’argent alors que le travail n’aura pas été accompli… Rien que pour ça, les marins auraient volontiers continué leur dur labeur dans cet épais nuage gris… Malgré les conséquences que ça aurait pu avoir. Car en effet, il était fortement déconseillé de travailler par un temps pareil, dans un port, à cause du danger. Une grue qui lâche malencontreusement un conteneur… Quelques ouvriers en dessous… Et hop, envolés, les bénéfices des entrepreneurs. Car, bien sûr, la mort de quelques hommes en soi n’était pas quelque chose de traumatisant. C’était le coût financier qui embêtait les gérants des entreprises. Donc, dans un commun accord, où les entrepreneurs sont les seuls à être vraiment d’accord, le travail a cessé. Le port, d’ordinaire vivement animé le matin, est maintenant une zone morte. On n’y voit rien. Et le seul bruit qu’on croit entendre est la rumeur de mécontentement qui s’échappe du cœur des ouvriers et des marins qui perdent leur maigre salaire de la matinée. C’est dans des conditions plutôt lugubres qu’Haiko arrive au port.

Notre jeune demoiselle a un pressentiment. Ce pressentiment l’a d’ailleurs empêchée de dormir ces trois dernières nuits… Bon, elle ne dort plus vraiment depuis ce rêve étrange qu’elle a fait… Mais ces trois dernières nuits étaient vraiment difficiles à supporter. Ce pressentiment, donc, l’a conduite sur le port. Jusqu’à présent, elle était persuadée d’être la seule à avoir fait ce rêve étrange. Mais ce pressentiment fait s’effondrer toutes ses certitudes. Elle n’est plus sûre de rien. Hors mis du fait qu’elle doit détruire ce monde injuste pour offrir aux gens cette utopie que tous pensent aujourd’hui inatteignable, et qui demain sera leur fruit quotidien. Ce pressentiment a donc amené Haiko sur le port. Et maintenant qu’elle est là, elle se rend compte trop tard qu’elle aurait du mieux se couvrir. Elle ne s’attendait pas à un tel brouillard… Ce n’est pas vraiment la période de l’année où le temps choisit de rendre les hommes presque aveugles en les entourant de son lourd manteau opaque… Haiko ne peut s’empêcher de trouver cette situation bien étrange. Mais à vrai dire, depuis ce fameux rêve, tout ne deviendrait-il pas un peu étrange justement ? Les gens ont un comportement bizarre, le monde tourne rond d’une manière différente. Elle a la douloureuse sensation de sentir des changements de mauvais augure… Mais ce pressentiment est toujours là. Ce pressentiment n’est pas mauvais. Il semble lui indiquer une marche à suivre. Ou un périple, une sorte d’épopée. Et cette épopée commencerait ici, sur le port de Yokohama ? Là où l’on stocke tous les conteneurs arrivés d’à travers le monde ?

Haiko a froid, et sent en elle le grondement sourd de Dark Wolf... Elle ne se fait pas encore à cette présence étrange, qui ne se manifeste qu'en de rares occasions... Et d'ailleurs, pourquoi se manifeste-t-il maintenant? Bizarre... Sentirait-il quelque chose qu'elle-même n'a pas encore analysé? Quelque chose ou plutôt quelqu’un ?... C’est en se posant cette question qu’Haiko se dirige à l’aveuglette sur les quais. Si seulement elle savait quelle direction prendre… Mais son pressentiment la dirige. Elle est persuadée de se rapprocher de quelque chose d’important, de toucher du doigt une information clé pour la suite de son aventure.
Le grondement qu'elle ressent dans sa poitrine se fait rugissement violent. Ca en devient presque douloureux. Pourquoi ce loup s'énerve-t-il? Que sent-il qu'elle devrait elle-même sentir? Et c'est en se posant cette question qu'Haiko fait un pas de plus en avant, un pas de trop, un pas qui se retrouve dans le vide... Haiko n'ayant aucun sens de l'orientation ne s'est pas rendue compte qu'elle filait droit vers le bout du quai, vers l'eau... Tellement surprise, elle voudrait repartir en arrière mais la gravité attire déjà son corps vers l'avant. Elle se croit perdue quand soudain, une force violente la tire en arrière. Toute aussi surprise par cette intervention inespérée, elle laisse échapper un cri de stupeur. Elle sent alors la force se faire plus intense autour de son bras. Une main... Quelqu'un l'a rattrapée avant qu'elle ne tombe... Qui?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tagawa Akira
Admin
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 04/10/2009
Age : 30

Identity
Doppleganger:: Dark Mind
Classe:: 3C
Liens:

MessageSujet: Re: Guidée par un pressentiment [ Libre: pour un Jigoku ]   Lun 19 Oct - 6:57

    Un jour sans cours n'est pas perdu ! Tel était l'état d'esprit d'Akira : le travail, le travail, toujours le travail ! Et quand bien même il serait capable de sécher les cours pour aller faire un travail lui permettant de gagner de l'argent, il le ferait ! Mais bon voilà ... Il avait encore sa conscience, en dehors de Dark Mind, et d'ailleurs, s'il écoutait cette dernière, il serait devenu un délinquant.
    La seule manière de trouver du travail sur les docks à l'époque c'était d'aller se présenter le matin même, où des entrepreneurs peu scrupuleux embauchaient des jeunes comme lui au noir ... car Yokohama après tout n'était qu'une banlieue où se côtoyaient la misère et la richesse de manière quotidienne.
    Akira prenait tous les Baitos qui se présentaient : Il avait vendu des nouilles au marché couvert, avait déjà ramassé les poubelles, distribué des journaux, promené des chiens ... la seule chose qu'il n'avait jamais faite avait été de donner des cours à l'un de ses paires. Il avait même été hôte dans un night-club, et serait prêt à recommencer si les moyens venaient de nouveau à manquer.

    Ce matin, pas de chance ... A peine deux heures après le début du travail, le brouillard ne se levant toujours pas, on leur ordonna de cesser toute activité. Le port, d'habitude grouillant de monde était comme mort. On y voyait seulement des dockers assis sur des conteneurs, fumant cigarettes sur cigarettes, à boire des coups. Akira préférait se promener sur le quai pour regarder la mer.

    La mer ... qui avait inspiré tant d'écrivains et de chanteurs « pour filles » ... Et dire que certains parcouraient des dizaines de km rien que pour la voir ...
    Elle faisait partie de son quotidien, et elle lui manquerait sûrement s'il était un jour amené à quitter Yokohama.
    Il appréciait ces moments où il était seul ... enfin, seul, l'était-il franchement ? Pas depuis ce fameux rêve, heureusement, il trouvait encore en lui la force de ne pas faire tout ce que Dark Mind lui disait de faire. S'il y avait encore une chose qu'il détestait, c'était que les choses échappent à son contrôle ... Alors ce n'était pas pour laisser une entité vaporeuse et abstraite gérer la situation !

    Le jeune homme distingua une forme dans la brume, il s'arrêta un moment. Cette personne ne semblait pas être ici pour travailler, et du peu qu'il voyait, elle était une femme ... Il cessa d'avancer, goûtant à la sensation familière de trouver l'une de ses semblables, tandis que Dark Mind s'approchait de la jeune femme, effleurant le loup qui gronda.
    La jeune fille bascula vers l'avant.
    Akira se précipita, et parvenu à sa hauteur, la retint par le bras. Son coeur battait la chamade, il avait vraiment cru qu'elle tomberait dans l'eau glacée du port.
    Alors sa première réaction fût de l'engueuler.


    - Hey ! Si tu veux te suicider, attend d'être toute seule ! Tu pourrais attirer des problèmes aux gens tu sais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yokohamanightmares.forumactif.com
Mori Haiko

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 10/10/2009

Identity
Doppleganger:: Dark Wolf
Classe:: 1-C
Liens:

MessageSujet: Re: Guidée par un pressentiment [ Libre: pour un Jigoku ]   Mar 20 Oct - 20:38

Haiko nota que le jeune homme ne lui avait pas lâché le bras. Elle sentait les pulsations de son cœur qui allaient à un rythme fou… Jusqu’à ce qu’elle comprenne que c’était leurs deux cœurs qu’elle ressentait. Le contact physique avec le jeune homme formait un lien vers son cœur à lui… Quelle sensation bizarre ! En plus de ces battements incessants qui commençaient à envahir son esprit, elle sentait au fond d’elle les grondements sourds de Dark Wolf. Il agissait de manière étrange… Pourquoi refusait-il de courber l’échine devant l’esprit de la jeune fille ? Elle avait la curieuse impression que ce dernier cherchait à s’échapper de son corps. Et cette idée lui faisait froid dans le dos. Elle appréciait la compagnie du loup, et en même temps, son regard perçant qui la mettait à nu la rendait encore mal à l’aise. Elle tenta d’omettre le mécontentement de son doppleganger, et laissa couler son regard sur le jeune homme dont elle ignorait qu’il se nommait Akira. C’était un jeune homme fort charmant, loin d’être repoussant ! Il avait des cheveux bruns. Elle avait toujours eu un faible pour les bruns. Le côté ténébreux peut-être… Bref, ce n’était pas les cheveux du jeune homme qui la frappaient. Son regard, si perçant… Ce regard dans lequel elle se plongea sans prudence la fit frissonner. Tout comme le ton qu’il employa pour l’engueuler. Elle qui lui était déjà reconnaissante de l’avoir empêché de foncer droit dans… les flots… se brisa sous la violence avec laquelle il la réprimanda. Elle n’en crut d’abord pas ses oreilles, entendit un mot qui la fit vibrer de stupeur, pourquoi parlait-il de suicide, et ses esprits furent immédiatement recouverts par la rage sourde du fauve qui se tapissait dans son âme.
Aussitôt, elle retira brusquement son bras, et ses yeux noirs se firent tout aussi perçants et perturbants que ceux d’Akira. Elle le foudroyait du regard, laissant Dark Wolk s’emparer de ses émotions. Le loup était furieux. Haiko le devenait à son tour. Furieux… Son regard était plus cinglant que des mots, plus déchirant aussi. A la violence muette du loup noir se joignait l’incroyable détresse de la jeune femme. Haiko reprenait le dessus. Dark Wolf dut s’étouffer dans un coin de sa tête. Ce ne fut qu’alors qu’elle prit la parole.

« Si j’avais eu l’intention de me suicider, tu ne m’aurais pas rattrapée ! On n’y voit rien dans ce brouillard ! Tu crois vraiment que je comptais me diriger vers le vide ? Cette manie de cataloguer les gens sans les connaitre ! »

Elle le toisa. Il semblait plus âgé qu’elle. Oui, ça ne faisait aucun doute. Et ce détail lui frappa l’esprit en le martelant de {plus âge, mais pas plus perspicace} et de {ce sont les fringues noires qui lui ont décroché le mot suicide de la bouche à celui-là ?} en ponctuant par des {pfff}. Haiko était crispée par la situation, très tendue, et commençait à avoir la gorge sèche. Elle ne voyait rien autour d’eux, et son pressentiment lui sauta à la figure. C’était pour LUI que quelque chose en elle l’avait poussée ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tagawa Akira
Admin
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 04/10/2009
Age : 30

Identity
Doppleganger:: Dark Mind
Classe:: 3C
Liens:

MessageSujet: Re: Guidée par un pressentiment [ Libre: pour un Jigoku ]   Sam 24 Oct - 0:01

    Il y a un dicton qui dit que l'on échappe pas à son destin. C'est sans doute vrai ... car sinon, pourquoi leurs pas se seraient ils croisé ? Ils avaient quelque-chose à faire ensemble, c'était certain. Il existait déjà une sorte de lien entre eux. La jeune fille se rebella comme une louve effarouchée. Akira se sentit frissonner ... Les réactions qu'elle avait, il les avait aussi, et le pouvoir de Dark Mind faisait qu'il arrivait à ressentir la détresse de la jeune fille. Il la laissa le repousser. Du moins physiquement, parce que spirituellement, ils étaient liés.

    Une personne normale passant par là n'aurait rien vu de la scène que le jeune homme tenant une jeune fille dans ses bras, en réalité, ils ne se touchaient même pas. Dark Mind sortit de son cocon psychique et tendit la main vers le loup, pour lui caresser la tête. Akira regardait la jeune fille, mais on ne pouvait voir aucune tendresse émanant de son regard. Il n'était qu'un homme brisé, éprouvé par la vie, et pourtant, déjà si jeune. La vie n'avait jamais été tendre avec lui, et ça ne semblait pas vouloir s'arranger.


    - Moi je ne t'ai rien fait.

    Dark Mind continuait à caresser le canidé sans crainte. Il n'avait pas intérêt à lui faire de mal. Après tout ils étaient dans le même camp ...
    Ils n'avaient pas eu besoin de se parler pour savoir qu'ils allaient désormais devoir se battre côte à côte pour rétablir le monde, l'égalité pour tous. Et ça n'allait pas être facile. Pour y arriver, il faudrait s'unir.


    - Je t'ai jamais vue, mais pourtant il me semble déjà savoir qui tu es ...

    Il s'étonnait lui même de cela, même si son instinct agissant l'empêchait d'avoir peur. C'était aussi dans la nature de Dark Mind d'aller vers les autres.
    -
    Je crois que nous devons nous battre ensemble ...


    Il ne contrôlait pas tellement son flux de paroles.
    Il finit par lui tendre la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yokohamanightmares.forumactif.com
Mori Haiko

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 10/10/2009

Identity
Doppleganger:: Dark Wolf
Classe:: 1-C
Liens:

MessageSujet: Re: Guidée par un pressentiment [ Libre: pour un Jigoku ]   Sam 24 Oct - 11:01

La tension qu’Haiko s’infligeait la fit bientôt frissonner. Les grondements de Dark Wolf semblèrent baisser en intensité… Que se passait-il ? Fallait-il avoir… non, pas confiance, jamais confiance en personne ! Fallait-il se laisser amadouer ? Haiko retint un nouveau frisson quand elle réalisa que Dark Wolf était en contact avec une autre force… Elle crut un instant qu’elle imaginait la situation. Elle ne se doutait pas encore qu’elle n’était pas seule, du moins consciemment. Elle se mordit la lèvre inférieure en essayant de comprendre ce qu’elle sentait, ou plutôt ce que Dark Wolf sentait. Une caresse… Sournois ? Dangereux ? Dark Wolf ne se serait pas calmé si c’était quelque chose de mauvais… Il aurait attaqué sans hésiter. Non, c’est elle qui aurait pris ce genre d’initiative. Dark Wolf était plus posé qu’elle, moins impulsif. Un calme avant une tempête ? Haiko, méfiante, fixa alors les mains du jeune homme qui l’avait sauvée. Se pouvait-il qu’un homme se jette à son secours pour ensuite l’attaquer ? Cela paraissait stupide à première vue… Et pourtant, pas tant que ça… S’il voulait l’amener quelque part ? Lui faire du mal sans la tuer ? La mettre en garde ? La… Le jeune homme coupa court à ses pensées quand il ouvrit la bouche. Sans l’engueuler. La première phrase l’aurait fait lever les yeux au ciel si elle n’avait pas eu l’intervention de Dark Wolf pour l’empêcher de laisser apparaître une quelconque réaction. Elle faillit s’insurger face à son doppleganger et ses réflexions intérieures s’emballèrent {il n’a rien fait ? il m’a engueulée parce que j’ai failli mourir !}. Mais un grondement de Dark Wolf lui intima d’écouter ce que le jeune homme avait à dire. Elle faillir répliquer, à voix haute, mais la deuxième phrase de ce type la glaça sur place. Elle plongea son regard, noir de jais, dans les yeux de ce jeune homme afin d’essayer de deviner ce qu’il voulait dire par là {comment ça, savoir qui je suis…}. Tous ses sens étaient en alerte. Elle était maintenant franchement inquiète et ses doutes commençaient à se peindre lentement sur les traits fins de son joli minois. La dernière phrase du jeune homme la cloua. Elle mit un certain temps avant de réaliser qu’il lui tendait une main. Poignée de main… Partenariat ? {Nous battre ensemble… Il sait donc ce que je cherche à…}

« Qu’est-ce qui te fait croire que je suis… cette personne à laquelle tu penses ? »

Sa méfiance était presque palpable dans l’air. A côté de cela, elle sentit un profond agacement chez Dark Wolf. Elle crut d’abord que c’était les paroles de ce mec qui étaient enfin venues à bout de la patience du sage loup noir, mais elle comprit rapidement qu’elle faisait fausse route : c’était son comportement à elle qui énervait son compagnon. Que lui avait fait ce type pour le ranger si vite à ses côtés ? Dark Wolf sentait-il quelque chose qu’elle ne pouvait percevoir ? Elle regretta soudain sa phrase, se sentant drôlement mal à l’aise face aux émotions de son doppleganger. Quelle contradiction entre eux… Elle avait encore beaucoup de mal à faire corps avec lui, et elle ressentait pourtant au fond d’elle-même qu’ils seraient bien plus puissants lorsqu’elle serait vraiment à lui… Sauf que dans la situation immédiate, elle ne pouvait faire marche arrière. Son dilemme entier jaillissait pour intensifier le masque de son inquiétude. Elle continua donc sur cette lancée.

« Et contre quoi veux-tu te battre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tagawa Akira
Admin
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 04/10/2009
Age : 30

Identity
Doppleganger:: Dark Mind
Classe:: 3C
Liens:

MessageSujet: Re: Guidée par un pressentiment [ Libre: pour un Jigoku ]   Mer 4 Nov - 0:29

    Les idées d'Akira devinrent plus clair et il cessa de n'être que l'ombre de lui-même. Non mais après tout qu'est-ce qu'il lui prenait là tout d'un coup, à tenir des paroles aussi énigmatiques à une fille qu'il ne connaissait même pas ? D'autant plus qu'elle pourrait prendre cela pour de la drague ou quoi ? Bon, mais il fallait dire qu'elle était jolie, et qu'Akira savait y faire avec les filles. Il savait les charmer, et leur dire ce qu'elles souhaitaient entendre. Une seule catégorie parmi ces filles échappaient à cette règle : les femmes de sa famille, et ses petites amies en titre. Il n'a en effet jamais été capable de dire à sa mère ne serait-ce que « je t'aime Oka-San » avant la disparition de celle-ci, et se culpabilisait de n'avoir pas su la retenir, ne pas lui avoir donné de raisons suffisantes de se battre. La seconde catégorie, peu étendue également se résumait en fait à un seul nom, Aoi. La seule copine qu'il n'aie jamais eue, et la seule fille qu'il n'aie jamais aimé d'amour, mais qu'il ai jamais traité en tant que telle, ce sale mufle. Mais bon, on est pas là pour raconter sa vie.

    La réaction de la jeune fille le surprit tellement que Dark Mind relâcha son emprise psychique sur lui, et il retrouva rapidement ses esprits.


    - Hein ?

    Un moment de blanc. Il ne comprenait plus rien à ce qu'il disait, c'était comme si quelqu'un d'autre avait parlé à sa place.

    - Je ... je ne sais pas ce qui me prends je ...

    Mais il ne s'excusa pas pour autant.


    - Ano ... j'espère que je ne vous ai pas fait mal ...

    Il se mordit les lèvres ... Par contre, il avait besoin de savoir. La jeune fille était-elle comme lui ?

    - N'êtes vous pas accompagnée vous aussi ? Enfin ...

    C'était un peu dur à exprimer. Mais si jamais elle aussi avait fait ce fameux rêves, la même nuit que tout le monde, elle se rendrait vite compte de quoi il voulait parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yokohamanightmares.forumactif.com
Mori Haiko

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 10/10/2009

Identity
Doppleganger:: Dark Wolf
Classe:: 1-C
Liens:

MessageSujet: Re: Guidée par un pressentiment [ Libre: pour un Jigoku ]   Sam 7 Nov - 21:55

L’air interrogatif du jeune homme ne la perturba pas. Haiko resta de marbre. Dark Wolf commençait à gronder. Elle se demanda si le jeune homme en était la cause, ou si c’était sa propre effronterie qui agaçait son… son compagnon ? Elle avait encore du mal à qualifier cet être. Haiko l’observa attentivement. Et si les paroles du garçon ne sonnaient pas comme une excuse, la jeune fille sentait tout son corps se détendre. La raideur qui l’avait saisie lorsqu’il la tenait s’évaporait comme balayée par un simple silence. Et la vague du pressentiment la submergea à nouveau. Dark Wolf cessa alors tout grondement. Haiko avait la curieuse impression que le doppleganger savait déjà ce qui allait se passer. Comme le jeune homme. Quoique ce dernier ne semble plus vraiment alerte des événements. Mais alors, avait-il été guidé par autre chose ? Par une part de lui-même ? Quelque chose qui ressemblerait, de près ou de loin, à Dark Wolf ?
La question inattendue la surprit, autant que l’emploi nouveau du vouvoiement. Elle était maintenant intriguée par ce grand dadais qui paraissait… Complètement schizophrène. {Un coup je te connais plus que tu ne te connais toi-même, un coup je vous demande si vous avez eu mal.} Etrange. Un rien intriguant. Haiko hésitait entre s’en aller et le laisser là, et rester pour satisfaire sa soif de curiosité. Un grognement féroce de Dark Wolf la fit opter pour la deuxième solution.

« Non. Je n’ai rien. Même si tu as une poigne de fer. »

Haiko n’était pas le genre à entamer une discussion sur le tutoiement pour la clôturer sur un vouvoiement qui sonnait faux. D’ailleurs, pour elle, dire « vous » n’avait jamais vraiment été une marque de respect. Plutôt un style inventé par « ceux qu’on vouvoie » pour se forger une quelconque importance. L’usage était devenu une tradition. Et tout le monde servait du « vous » de manière démesurée. Cette pensée lui rappela les interrogations du jeune homme. Lui aussi voulait changer le monde ? Quelle prétention ils avaient tous les deux, si c’était bien ça, la clé du pressentiment. Changer le monde. Des super-héros un peu gauches qui commencent sur des bases plutôt moyennes.
La dernière question du jeune homme la décida. {Oui, il est comme moi. Oui, il veut la même chose que moi.} Oui, elle devait pouvoir lui répondre sans se sentir trop en danger. Haiko se lança.

« Je vois. Alors toi aussi… »

Qu’avait-il dit juste avant ? Se battre ensemble ? {Oui, c’est bien ce qu’il a dit.} Il semblait savoir ce qu’elle était désormais. Cela voulait dire qu’il avait lui aussi fait ce rêve ? Haiko était désormais avide de connaître ce jeune homme qui avait, apparemment, de drôles de points communs avec elle. Jusqu’à présent, elle avait cru être la seule à… à connaître quelqu’un comme Dark Wolf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guidée par un pressentiment [ Libre: pour un Jigoku ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guidée par un pressentiment [ Libre: pour un Jigoku ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avril Mai Juin danse dans les foins! Libre pour chantiers!
» Libre pour donner des coups de main 2013
» Affiche pour la "Matinée du Libre"
» [Article] Energie libre illimitée et non polluante disponible pour tous
» Kit main libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yokohama's Nightmares :: Yokohama :: Au bord de la mer :: Le port :: Les docks-
Sauter vers: